Infos

Belfort : les vacances de la Toussaint, une galère pour les parents d'élèves

Par Hugo Flotat-Talon et Hajera Mohammad, France Bleu Belfort-Montbéliard mardi 18 octobre 2016 à 18:30

Les vacances de la Toussaint 2016 démarrent et se terminent en plein milieu de semaine. Un véritable casse-tête pour les parents.
Les vacances de la Toussaint 2016 démarrent et se terminent en plein milieu de semaine. Un véritable casse-tête pour les parents. © Radio France -

Les vacances de la Toussaint démarrent ce mercredi soir et les cours reprendront le jeudi 3 novembre 2016. Une début et une fin de vacances, en plein milieu de semaine, c'est inédit et très embêtant pour certains parents d'élèves.

Tous les enfants du Territoire de Belfort et du Doubs seront en vacances ce mercredi à midi. Ils retrouveront leur classe le jeudi 3 novembre, soit quinze jours de vacances à cheval sur trois semaines, et deux semaines de cours incomplètes. Avec ce calendrier, le gouvernement veut respecter les rythmes scolaires et s'en tenir à sept semaines de travail consécutives entre chaque vacances. Mais l'argument du Ministère de l'Éducation nationale, a bien du mal à convaincre. À commencer, par les parents d'élèves.

Papi et Mamie, la solution numéro 1 des parents

Pour ceux qui travaillent, ce nouveau calendrier est un véritable casse-tête. Émilie, a du s'arranger avec ses collègues pour poser ses congés " Il faut que les parents se partagent les jours, puisqu'on ne part pas sur une semaine complète. C'est compliqué. Il y a des familles recomposées, des gardes alternées..." déplore la maman. Julien, lui, s'est débrouillé comme il peut : "On travaille jusqu'au samedi matin". Les parents font surtout appel aux grands-parents quand ils le peuvent compter sur eux :"J'ai beaucoup de chance qu'ils soient tout près, et que je puisse m’organiser avec eux" explique Gysèle, qui enverra son fils chez papi et mamie.

Les professionnels du tourisme s'adaptent

Ces vacances de la Toussaint sont problématiques aussi pour certains professionnels du tourisme, comme les hôtels ou campings habitués à proposer des locations du samedi au samedi. Ils ont dû s'adapter aussi et pour Frédérique Gavand Jacquet, responsable de l'agence Leclerc Voyages à Belfort, ce n'était pas si compliqué que ça : "Sur les basses saisons, il n'y a presque plus de locations avec des dates fixes du samedi au samedi. On peut faire du jeudi au jeudi ou du vendredi au vendredi. Et pour l'avion, il y a des rotations quotidiennes qui partent de Bâle ou Mulhouse par exemple" explique-t-elle. Mais elle l'avoue, cette année, les parents se font rares à la Toussaint. Ils laissent leur place aux grands-parents. "Une grand-mère va accompagner ses trois petits-enfants en croisière, parce que les parents étaient coincés au travail" affirme la responsable de l'agence.

Frédérique Gavand Jacquet, responsable d'une agence de voyages à Belfort : "Les grands-parents partent avec leurs petits-enfants"

Partager sur :