Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bègles : une soixantaine de demandeurs d'asile albanais menacés d'expulsion

vendredi 31 août 2018 à 16:47 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Une trentaine de familles d'origine albanaises, dans leur très grande majorité demandeurs d'asile, sont menacées d’expulsion, cité Maurice-Thorez à Bègles. Elles occupent illégalement des appartements HLM, depuis presque un an.

Une trentaine de familles réunies au pied de la tour F, ce vendredi.
Une trentaine de familles réunies au pied de la tour F, ce vendredi. © Radio France - Thomas Coignac

Au 5e étage de la Tour F, cité Maurice-Thorez, Marina, 56 ans, ouvre volontiers sa porte. Et se rappelle comment elle est arrivée ici à l'automne dernier : "On savait qu'il y avait d'autres Albanais ici, il pleuvait. On est montés dans la tour, l’appartement était ouvert, laissé à l'abandon. Alors, on s'est installés". Avec son mari, et sa fille Elsa, 19 ans. Ils ont demandé l'asile, et ont aménagé l'appartement. 

Avec des meubles récupérés dans les associations, comme à Emmaüs. Un matelas posé par terre, un canapé qui sert de lit à Elsa, même une petite télévision. Tout est propre, bien entretenu, fait remarquer Marina. "Alors que quand on est arrivés, c'était une catastrophe, se souvient-elle.

Marina a fait ses valises et ses cartons et veut rentrer en Albanie. - Radio France
Marina a fait ses valises et ses cartons et veut rentrer en Albanie. © Radio France - Thomas Coignac
L'appartement est sommaire, mais propre, fait remarquer Marina. - Radio France
L'appartement est sommaire, mais propre, fait remarquer Marina. © Radio France - Thomas Coignac

Mais aujourd’hui, les valises sont prêtes. Le couple rentre en Albanie, à Girokaster, dont il est originaire, débouté de sa demande d'asile. Leur fille, elle, va rester en France, avec un visa étudiant, pour poursuivre ses études à l'Université, elle qui rêve d'être hôtesse de l'air. 

On voulait une vie meilleure, mais on ne peut plus vivre dans la peur d'être expulsés

"On voulait une vie meilleure, mais on ne peut plus vivre dans la peur d'être expulsés. Tous les matins, on se réveille à 6 heures, pour voir si la police est là". Mardi, c'est le fils de Marina, qui a été expulsé, avec sa femme, et leur bébé de quelques mois. Ils ont été relogés à l'hôtel, comme les familles avec des mineurs. Pour les autres, rien n'est prévu. 

Des expulsions demandées par le bailleur, Villogia, et légitimées par des décisions de justice, au cas par cas. Parce que les HLM, évidemment, ne peuvent être occupés que par des personnes en situation régulière, et selon les décisions d'une commission d'attribution. Ces appartements sont "en réhabilitation" depuis plusieurs années, sans que personne ne puisse très bien dire quand. Et sont occupés par ces ressortissants albanais depuis l'automne dernier. Au début, certains ont même été escroqués par des "marchands de sommeil", qui leur faisaient payer un loyer pour ces logements vétustes. Mais, le bailleur veut à présent récupérer ses biens. 8 appartements ont déjà été évacués dans la résidence, des portes blindées y ont été posées. Et le 3 décembre, Villogia veut attaquer des gros travaux dans cette tour F.

Nous sommes très contents de voir des enfants, des jeunes

Pour les défendre, des élus Béglais, et quelques habitants de la tour avaient organisé une conférence de presse, ce vendredi. Et ils revendiquent avoir empêché deux expulsions la veille. Ils assurent que la présence de cette soixantaine d'Albanais a fait du bien à cette Tour F, qu'ils avaient renommée la Tour Fantôme. "Nous sommes très contents de voir des enfants, des jeunes, 50% des logements étaient vides. Et ils ne prennent la place de personne, puisque ces logements étaient inoccupés". 

Dominique Belougne est le porte parole des ressortissants albanais. - Radio France
Dominique Belougne est le porte parole des ressortissants albanais. © Radio France - Thomas Coignac

Certains de ces squatteurs travaillent, et se disent prêt à payer un loyer à Villogia, qui répond que ce n'est pas possible, les HLM étant réservés aux personnes en situation régulières, et choisies par une commission. Mais une réunion entre les deux parties, avec la mairie de Bègles comme médiateur, pourrait être organisée.