Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bègles : l'abattoir fermé à cause de gros problèmes techniques

-
Par , France Bleu Gironde

Le tout nouvel abattoir de Bègles est déjà fermé. 6 mois tout juste après sa mise en service, sur la zone d'Hourcade, il doit faire face à de gros problèmes techniques.

L'abattoir de Bègles avait ouvert ses portes en Mars dernier
L'abattoir de Bègles avait ouvert ses portes en Mars dernier © Radio France - Florence Pérusin

L'établissement se voulait exemplaire en matière de respect des règles et de la souffrance animale. Avec de la musique diffusée aux animaux, de grandes baies vitrées afin de montrer au public qu'il n'a rien à cacher et tout un protocole d'abattage prenant en compte le respect des animaux d'un bout à l'autre de la chaîne, l'établissement géré par le Groupement des Éleveurs Girondins était très attendu après la multiplication de scandales révélés par l'association L214 notamment.

Un problème d'écoulement des eaux

Il avait ouvert ses portes en grandes pompes en Mars dernier, et il évitait aux éleveurs girondins d'aller jusqu'à Bergerac pour faire abattre leurs animaux. Au fur et à mesure de sa montée en activité, dans les semaines qui ont suivi l'ouverture, un problème d'écoulement des eaux serait rapidement apparu. Certains sols dans plusieurs sections de l'établissement ne sont pas assez inclinés et les eaux usées, qui sont nombreuses dans ce type d'établissement, stagnaient de plus en plus. Le directeur Philippe Nompeix a donc lui même décidé de fermer son établissement le 22 août dernier afin de réaliser les travaux nécessaires.

" On veut être totalement exemplaire donc on assume, et on va faire ces travaux, mais c'est vrai que c'est un coup dur, on ne s'y attendait pas du tout!" - Philippe Nompeix, le directeur de l'abattoir

Une réouverture espérée avant la fin de l'année

Si tout va bien, les travaux de remise aux normes devraient durer un à deux mois à partir du moment ou ils auront débuter. Une phase de dossiers administratifs vient donc de commencer.  Avec 5 personnes au chômage technique, les assurances vont devoir notamment déterminer s'il y a eu des malfaçons ou pas de la part des entreprises qui sont intervenues sur le chantier. Philippe Nompeix, qui veut malgré tout rester optimiste, espère une réouverture de l'établissement pour la mi novembre. Et rappelle que d'ici là, l'activité du magasin de vente directe des Eleveurs Girondins reste lui ouvert.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess