Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bègles : le retraité veut récupérer sa maison occupée par des squatteurs

mardi 10 novembre 2015 à 14:33 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde et France Bleu

Un habitant de Bègles veut regagner sa maison de la rue Sébastopol. Seul problème : les squatteurs qui l'ont investie depuis trois semaines ne veulent pas quitter les lieux sans décision de justice. La famille du propriétaire a saisi le tribunal d'instance.

La maison du retraité squattée depuis trois semaines
La maison du retraité squattée depuis trois semaines - imprime écran Google Street View

Bègles, France

Le combat d'un retraité de 85 ans pour récupérer sa maison, occupée depuis 3 semaines par des squatteurs  : ça se passe à Bègles, rue Sébastopol. Après le décès de son épouse en décembre dernier, le propriétaire des lieux a été admis dans une maison de retraite de Saint Vivien de Médoc, près de chez sa fille. Aujourd'hui, il veut regagner son domicile. Seulement voilà : des squatteurs ont pris l'habitude de s'y installer , et les derniers en date ne veulent pas partir. Ils ont même installé une banderole sur la façade pour revendiquer cette action.

J'avais fait couper l'eau et l'électricité parce que c'était squatté. Jusque là, ils s'installaient pour une nuit ou deux avant d'être délogés par la police municipale. Là, c'était bien fermé, mais les squatteurs ont mis des chaînes et des cadenas depuis l'intérieur, et on ne peut pas rentrer.

— Gérard Tuncq, le gendre du propriétaire

La famille de l'octogénaire a alerté la mairie de Bègles, et porté l'affaire en justice : elle a intenté une action devant le tribunal d'instance.

Maintenant, mon beau-père va mieux, il a la tête sur les épaules, et il voudrait bien rentrer chez lui. Pour l'instant, il est soit dans la maison de retraite, soir chez nous, mais c'est comme si il était à la rue.

— Gérard Tuncq

"Cette maison n'est pas du tout abandonnée" Gérard Tuncs, le gendre

 La police, au courant de cette affaire, n'a pas prévu pour l'instant de déloger les squatteurs. Il faut pour cela une décision judiciaire. Ces squatteurs ne rentrent pas non plus dans le cadre de la trêve hivernale, puisqu'il s'agit d'une occupation illégale.