Société

Belfort: des retraités se mobilisent pour des pensions revalorisées

Par Rebecca Gil, France Bleu Belfort-Montbéliard mardi 17 mars 2015 à 17:01

Des retraités rassemblés à Belfort à l'appel de la CGT
Des retraités rassemblés à Belfort à l'appel de la CGT © Radio France - Rebecca Gil

Une soixantaine de retraités s'est rassemblée ce mardi matin à Belfort à l'appel de la CGT. Tous sont venus réclamer une revalorisation de leur pension, qui n'a pas eu lieu depuis deux ans. Certains vivent dans des conditions très précaires et se disent aujourd'hui étouffés par leurs charges.

Ils sont des milliers à s'être rassemblés dans toute la France à l'appel des organisations syndicales de retraités. A Belfort, une soixantaine de retraités s'est mobilisée sur la place Corbis ce mardi 17 mars.

"Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère"

C'est le slogan scandé par quelques retraités ce matin. Ils sont venus défendre leur pouvoir d'achat , menacé par le gel de leurs pensions depuis deux ans. Des conditions de plus en plus précaires pour des retraités qui ont parfois des difficultés à joindre les deux bouts.

C'est particulièrement le cas pour les personnes seules, et notamment les femmes comme Ginette. Pendant 39 ans, elle a travaillé comme électromécanicienne chez Bulle jusqu'à ce qu'elle perde son emploi en 1992 lors d'un licenciement économique.

"En un an, j'ai perdu 150 euros d'aides, sucrées par l'Etat"

Ce qu'elle déplore aujourd'hui, c'est le manque d'aide de la part de l'Etat, qui année après année, abaisse les plafonds des pensions pour les retraités bénéficiaires de subventions . "Sous prétexte que ma pension dépasse le plafond (aujourd'hui limité à 900 euros), on ne m'accorde plus les aides auxquelles je pouvais prétendre auparavant" (allocation personnalisée d'autonomie, aide personnalisée au logement...)

Manif retraités Belfort SON 12h

Quant à elle, Jocelyne a côtisé durant quarante-cinq ans. Après avoir cumulé les petits boulots, elle se retrouve elle aussi aujourd'hui avec une pension mensuelle d'à peine 900 euros. Comme d'autres, elle a parfois bien du mal à boucler ses fins de mois.

"Vous croyez que l'on mange de la viande tous les jours ? La plupart du temps, notre repas quotidien se limite à un quignon de pain et du fromage, avec un potage de légumes acheté au rayon surgelés."

Manif retraités Belfort (Jocelyne) SON 17h

D'après l'observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale, un retraité vivant seul devrait percevoir au minimum 1424 euros  par mois, pour pouvoir s'offrir des loisirs sans être coupé de toute vie sociale.

Pendant 39 ans, elle a travaillé comme électromécanicienne chez BULLE (jusqu'à ce qu'elle perde son emploi en 1992 lors du licenciement économique)... Aujourd'hui, comme beaucoup d'autres, elle a bien du mal à boucler ses fins de mois... 椀畝Ņ4꺨ऩ}污敓牡档

Partager sur :