Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Belfort, "Solidarité femmes" pour mettre des mots sur les maux

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard
Belfort, France

Ce mercredi, c'est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. A Belfort, l'association "Solidarité femmes" leur vient en aide. En 2014, 339 femmes sont venues à la permanence ; 244 d'entre elles et 83 enfants sont été soutenus par l'équipe.

Mathieu Besset, est l'un des travailleurs sociaux de l'association
Mathieu Besset, est l'un des travailleurs sociaux de l'association © Radio France - Pierre Coquelin

Un petit immeuble devant l'hôpital de Belfort. C'est ici que l'association "Solidarité femmes" tient ses permanences. Une équipe de 8 travailleurs sociaux vient en aide aux femmes victimes de violences. "On travaille en réseau avec la police, la gendarmerie, les services de la justice, les travailleurs sociaux... ça permet d'être au plus près des victimes", explique Anne Bonnaudet, psychologue.

Proposer un espace d'écoute et de dialogue

Mettre des mots sur les maux. Verbaliser.  Il s'agit d'aider les personnes à "exporter les violences dont elles sont victimes", en particulier au sein de la famille. "Souvent, c'est très difficile de porter plainte" : seulement 16% des femmes le feraient, selon les chiffres du ministère des affaires sociales.

"Nous essayons de travailler autour de la victime" - Anne Bonnaudet

L'an passé, 339 femmes sont venues à la permanence belfortaine : 244 d'entre elles et 83 enfants ont bénéficié d'un soutien de l'association. 28 femmes ont été hébergées dans les 11 logements que compte la structure à Belfort. Des victimes qui viennent de tous les milieux socio-professionnels. "Mais on fait le constat que c'est plus facile pour une femme d'origine modeste de témoigner de ces violences en dehors de la famille", note Anne Bonnaudet.

"Il ne faut pas sous-estimer l'impact sur les enfants" - Mathieu Besset, éducateur spécialisé

Venir en aide aux femmes, mais aussi aux enfants. "Après une scène de violences, la famille continue comme si de rien n'était : on passe à autre chose mais le traumatisme reste"', explique Mathieu Besset, éducateur spécialisé à l'association. "Les enfants qui viennent ici se libèrent : il faut leur montrer qu'on peut parler de ça, que ce n'est pas sale", ajoute-t-il. Un élément majeur pour retisser du lien entre la mère et l'enfant. 

"On a des enfants qui vont être les protecteurs de leur propre mère"

Contact : Association "Solidarité femmes" - 23, rue de Mulhouse à Belfort - 03 84 28 99 09

Choix de la station

À venir dansDanssecondess