Société

Belfort: une campagne contre les déjections canines

Par Rebecca Gil, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 20 avril 2015 à 6:00

Crottes de chiens (photo d'illustration).
Crottes de chiens (photo d'illustration). © MAXPPP

Depuis la fin du mois de mars, des affiches ont été mises en place dans les abris bus à l'attention des Belfortains. Il s'agit d'une campagne d'incitation au ramassage par les propriétaires de chiens de leurs déjections canines, lancée par la ville de Belfort.

"Nom d'un chien, ramassez !": vous avez certainement vu ces affiches accolées sur les abris bus à Belfort. Il s'agit en fait d'une campagne lancée par le service propreté de la ville de Belfort, destinée à inciter les propriétaires de chiens à ramasser et nettoyer les déjections canines pour le confort de tous.

A l'origine, des plaintes des habitants

Ce sont les plaintes des belfortains lors des conseils de quartiers qui ont alerté le service propreté de la ville, notamment Yves Vola, adjoint à la mairie au développement durable, cadre de vie, parcs et jardins. 

Crottes de chien SON

"La ville a mis à disposition depuis longtemps des distributeurs de sacs destinés au ramassage par les propriétaires des déjections canines de leur chien, il est temps que tous les habitants les utilisent, cela vaut aussi bien pour la propreté de la ville, le respect des autres mais aussi le respect de l'agent de propreté, contraint d'utiliser la motocrotte pour passer derrière eux. Il faut savoir que cela a un coût de 100 000 euros par an environ, compte tenu du salaire de l'agent, et du coût du matériel."

Pour les habitants, il est temps que cela change

Jean-Pierre croise tous les jours sa voisine, qui ne ramasse pas les déjections canines de son chien sur le trottoir. "Cela ne peut plus durer" confie-t-il. "D'autant qu'il arrive parfois de se prendre les pieds dedans, jusqu'à en étaler sur la pédale d'embrayage dans mon auto."

BOB 2 Crottes de chien

Il n'est pas le seul à regretter le manque de respect des propriétaires de chiens . Pour Martine, "ce sont les mentalités qui doivent changer. Malheureusement, les gens ne respectent plus rien. Le progrès est devenu difficile à mettre en oeuvre."

BOB 3 Crottes de chien

Il reste de bons élèves

Heureusement, il reste tout de même de bons élèves, comme Sylvie, propriétaire de Galilée, jeune kerry blue qui a toujours quelques sachets d'avance dans son sac, "au cas où" nous dit-elle, "il arrive parfois que les distributeurs soient vides. Sinon, vous ne trouverez jamais une crotte de Galilée dans la rue" assure-t-elle.

BOB 4 Crottes de chien

Une campagne pédagogique incitative qui va plus loin

Même s'il s'agit d'une campagne pédagogique qui n'est là que pour inciter les habitants à faire leur devoir, le but est également de sanctionner par la verbalisation si cela n'est pas respecté. Les agents de police se montreront intolérables: toute déjection canine que le propriétaire n'aura pas ramassée sera punie de 35 euros d'amende.

Crottes de chien ENRO