Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Entrepôt logistique géant à Belin-Beliet : vers une nouvelle ZAD en Gironde ?

-
Par , France Bleu Gironde

"Touche pas à ma zone humide" : c'est le nom d'un collectif citoyen qui vient de voir le jour à Belin-Béliet. Il s'oppose au projet d'installation d'un immense entrepôt logistique. 71.000 mètres carrés de hangars, pas loin de l'autoroute A63 mais en bordure de forêt et de la Leyre.

Un collectif vient de se créer contre un projet d'entrepôt logistique à Belin-Béliet (image d'illustration)
Un collectif vient de se créer contre un projet d'entrepôt logistique à Belin-Béliet (image d'illustration) © Maxppp - maxppp

Cela n'a pas été confirmé mais il se murmure que c'est le géant de l'e-commerce chinois Alibaba qui pourrait s'installer là. Les opposants estiment que le terrain en question se situe sur une zone humide. Ils pointent un danger pour l'environnement et un non-sens économique.

Alibaba, Amazon ou Leclerc, ils n'en veulent pas. Ils sont agriculteurs, écologistes ou zadistes et ils promettent de livrer bataille contre ce projet. Le permis de construire n'est pas encore ficelé mais la communauté de commune du Val de l'Eyre a indiqué récemment son désir de développer la zone industrielle de Belin-Béliet. Tout s'y prête, estime la collectivité. Avec deux arguments forts : la proximité de l'A63 et la perspective de créer 300 emplois. 

"Le développement économique ici il n'est pas censé être basé sur le développement industriel" - Annie Montrichard, porte-parole du collectif

Les opposants pointent le massacre écologique d'une zone humide et un non-sens économique. "Nous sommes au coeur du parc naturel des landes de Gascogne" rappelle le collectif. "D'un côté on fait la promotion du tourisme vert et des circuits-courts, de l'autre on nous promet 600 camions par jour et la mort du commerce local." Attention il y a peut-être une ZAD en perspective à Belin-Béliet !

Annie Montrichard, porte-parole du collectif

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu