Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

INSOLITE - Quand la ville d'Arras s'affiche sur une robe

lundi 5 mars 2018 à 18:53 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Nord

Quand une robe met une ville à l'honneur ! Une styliste arrageoise a créé une robe avec des motifs qui reprennent des éléments du patrimoine de sa ville de coeur. Et depuis elle reçoit des centaines de messages de félicitations du monde entier.

L'engouement a démarré avec cette photo de la robe sur la Place des Héros
L'engouement a démarré avec cette photo de la robe sur la Place des Héros - Sylvie Facon/Instagram

Arras, France

"C'est une déclaration d'amour à ma ville. Une manière de montrer qu'elle brille de mille feux et une façon originale de découvrir Arras". Dans son atelier, au rez-de-chaussée de sa maison d'Arras, la styliste Sylvie Facon est autant fière de sa ville que de sa dernière création. Depuis 2009, cette femme élégante dessine des robes de mariage ou des tenues de cérémonie. Mais en plus de cette partie "classique", elle crée des robes à thèmes. Quasiment des tableaux  !

La styliste a déjà créé des robes très décalées, comme celle-ci avec un violon - Radio France
La styliste a déjà créé des robes très décalées, comme celle-ci avec un violon © Radio France - Antoine Sabbagh

"J'ai déjà fait des robes en rotin, en porcelaine, en paille. J'ai aussi créé une robe à base de livres anciens et une autre à partir d'un violon. Je l'ai découpé : l'avant du violon constitue le milieu du ventre de la robe, et l'arrière constitue le dos. Je me fais plaisir en faisant ça", explique Sylvie Facon, qui a appris la couture par elle-même. Mais aucune de ces créations ne connaît l'engouement que rencontre cette robe aux couleurs d'Arras.

Les symboles d'Arras sont peints sur la robe

"Elle m'a pris entre 250 et 300 heures de travail. Mais je suis passionnée et donc je n'ai pas compté mes heures. J'ai voulu mettre ma ville en valeur, la sublimer. Et donc j'ai par exemple dessiné les façades des maisons des places sur de la soie. Et cette soie est collée sur la poitrine. Sur le ventre, j'ai peint un tableau très connu des arrageois : Saint Vaast et l'Ours. J'ai aussi peint le beffroi, les pavés d'Arras. Et pour la couleur de la jupe je me suis inspiré de la couleur des pavés de la ville", raconte, enthousiaste, la créatrice.

Le reportage d'Antoine Sabbagh

Et aussitôt les photos de la robe publiées, le buzz a été mondial. Tous les fans de ce style, baptisé steampunk, ont envoyé des messages de félicitations du monde entier "C'est la folie, ça n'arrête pas, j'ai même dû désactiver mes notifications Facebook, explique Sylvie Facon. Je reçois des messages des Etats-Unis, du Vietnam, de Russie, d'Espagne. Des journalistes, des mannequins qui veulent porter la robe, des photographes qui veulent la shooter".

Sylvie Facon dans son atelier, en plein centre-ville d'Arras - Radio France
Sylvie Facon dans son atelier, en plein centre-ville d'Arras © Radio France - Antoine Sabbagh

Evidemment aussi des propositions sonnantes et trébuchantes pour racheter la robe, mais là l'Arrageoise met son veto "Hors de question. Je fais ça par passion, pas pour gagner de l'argent. Et je veux que la robe reste à Arras, dans mon atelier, c'est là qu'est mon coeur". La robe sera peut-être bientôt exposée, comme le sont d'autres créations de la styliste. Une vingtaine de robes sont en ce moment visibles au musée de la dentelle à Caudry, près de Cambrai.