Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bellevigny : la fusion des communes, mariage heureux ?

lundi 30 octobre 2017 à 5:02 Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan

La loi NOTRe incitait les plus petites communes à se regrouper pour mutualiser leurs moyens. En Vendée, une trentaine de villages ont fusionné, même si les panneaux routiers ne l'indiquent pas. A Bellevigny, les habitants dressent le bilan après deux années de mariage.

Depuis janvier 2016, Belleville sur Vie et Saligny ont donné naissance à Bellevigny
Depuis janvier 2016, Belleville sur Vie et Saligny ont donné naissance à Bellevigny © Radio France - Emmanuel Sérazin

Bellevigny, France

C'était avant tout un mariage de raison : adoptée en 2015, la loi NOTRe prévoyait le regroupement des plus petites communes pour mutualiser les moyens humains et matériels. En Vendée, cette loi a donné lieu à 11 naissances, faisant disparaître 29 communes. Chaix et Auzay sont devenues Auchay-sur-Vendée, Saint-Florent des Bois et Chaillé-sous-les-Ormeaux se sont transformées en Rives de l'Yon, tandis que Belleville-sur-Vie et Saligny forment Bellevigny. Alors, quel bialn après deux années de mariage ?

Une fusion absente des panneaux routiers

Les premiers effets de la loi NOTRe sont apparus au 1er janvier 2016, avec 8 fusions (Essarts en Bocage, Doix Lès Fontaines, Mouilleron-Saint-Germain, Bellevigny, Sèvremont, Rives de l'Yon, Montréverd et Aubigny-les-Clouzeaux). Deux autres ont suivi en janvier 2017 (Les Achards et Auchay-sur-Vendée), et la dernière sera pour janvier 2019 (Montaigu-Vendée). Pour autant, ces nouveaux noms n'apparaissent pas le long des routes de Vendée. Pourquoi ?