Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Benard Cazeneuve annonce la création d'une nouvelle structure sur le site de l'ancienne BA 102

vendredi 25 novembre 2016 à 15:54 Par Jacky Page et Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

La toute nouvelle école de gendarmerie située sur l'ancienne base aérienne de Longvic a reçu la visite du ministre de l'Intérieur ce vendredi 25 novembre 2016. Bernard Cazeneuve a inauguré l'école mais aussi annoncé l'installation d'une nouvelle structure de la gendarmerie l'an prochain.

Le ministre de l'Intérieur dans les locaux de l'école de gendarmerie
Le ministre de l'Intérieur dans les locaux de l'école de gendarmerie © Radio France - Thomas Nougaillon

Dijon, France

L'école de gendarmerie de Dijon-Longvic a accueilli ses premiers élèves le mois dernier. Elle est vouée à accueillir jusqu'à 900 élèves sous-officiers et 191 formateurs. La durée du cursus va de 6 à 9 mois. Ne manquait plus qu'à inaugurer le site, installé dans l'enceinte de l'ancienne base aérienne 102. C'est donc chose faite, par le ministre de l'Intérieur. Mais Bernard Cazeneuve ne s'est pas contenté de couper un ruban. Il a aussi annoncé un renforcement de la gendarmerie sur ce site.

Un centre national de la sécurité publique dès le deuxième semestre 2017

Un centre national de sécurité publique va venir compléter l'école de gendarmerie. Destiné à former des gendarmes déjà en activité, il sera dédié à la gendarmerie départementale, et notamment aux militaires des brigades territoriales. Selon le ministre de l'Intérieur, " il sera à la sécurité publique ce que le centre nationale des forces de gendarmerie de Saint-Astier, en Dordogne, est au maintien de l'ordre. Un centre de dimension nationale qui donnera encore plus de puissance au site de Dijon". Il entrera en activité au deuxième semestre 2017.