Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un futur centre pour conjoints violents à Bordeaux pour "éviter la récidive", espère Bérangère Couillard

-
Par , France Bleu Gironde

Après l'annonce de l'ouverture de deux centres d'accueil pour conjoints violents en Nouvelle-Aquitaine, à Pau et Bordeaux, la députée LREM de la Gironde Bérangère Couillard était l'invitée de France Bleu Gironde ce mercredi. Elle affirme que ces structures permettent d'éviter la récidive.

Bérangère Couillard, députée LREM de la Gironde
Bérangère Couillard, députée LREM de la Gironde © Radio France - France Bleu Gironde

Accompagner les auteurs de violences conjugales pour qu'il n'y ait plus de victimes. C'est l'objectif d'un futur centre d'accueil pour conjoints violents à Bordeaux, dont l'ouverture est prévu à l'automne 2021. Selon la députée LREM Bérangère Couillard, co-auteure d'une loi sur les violences conjugales, ce type de structure permet "d'éviter le passage et à l'acte et la récidive." 

"Si on ne traite pas les auteurs, il continuera à y avoir des victimes", insiste Bérangère Couillard ce 30 juin sur France Bleu Gironde. Dans le futur centre bordelais, "des équipes pluridisciplinaires vont travailler à accompagner ces auteurs" sur un plan "psychologique, médical pour traiter les addictions et socio-professionnelle pour favoriser la réinsertion à l'emploi", détaille la députée. Et elle affirme qu'il y a des résultats : à Arras, un centre d'accueil pour conjoints violents, ouvert depuis une dizaine d'années, a permis de faire baisser le taux de récidive "à 13%", contre "40% en moyenne" pour un auteur de violences conjugales. 

Sans auteur de violences conjugales, il n'y a pas de victime, Bérangère Couillard, députée LREM de la Gironde 

Quant à la protection des victimes, qui s'est accélérée depuis le meurtre de Chahinez à Mérignac en mai dernier, la députée rappelle que "46 mesures" ont déjà été engagées suite au Grenelle des violences conjugales, et que le gouvernement accélère encore le rythme avec notamment "la création d'un fichier d'auteurs de violences conjugales". Selon Bérangère Couillard, il permettra "un meilleur suivi des affaires et une meilleure prise en charge des femmes victimes de violences conjugales."

Une première évaluation de la loi de 2020 pour lutter contre les violences conjugales, que la députée a co-écrit, est par ailleurs prévue à partir de septembre.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La députée LREM Bérangère Couillard, invitée de France Bleu Gironde ce 30 juin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess