Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bergerac : la Caf ne suspendra pas ses aides aux centres sociaux

mardi 5 juin 2018 à 14:45 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord et France Bleu

Une réunion de médiation a eu lieu ce matin en préfecture entre la Caf de Dordogne et la mairie de Bergerac. Les centres sociaux de la ville vont rester ouverts plus tard pendant le ramadan mais les horaires seront élargis pendant d'autres périodes de l'année. Les aides ne seront pas supprimées.

Le centre social du quartier de La Catte est ouvert jusqu'à 1h du matin pendant le ramadan.
Le centre social du quartier de La Catte est ouvert jusqu'à 1h du matin pendant le ramadan. © Radio France - Benjamin Fontaine

Les centres sociaux de la ville de Bergerac ne seront pas privées des aides de la caisse d'allocations familiales. Après la polémique déclenchée ce week-end par un courrier de la Caf de Dordogne, une réunion de médiation a eu lieu ce mardi matin en préfecture.

La préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc a reçu le maire de la commune mais aussi le directeur de la Caisse de Dordogne. Elle a évoqué avec eux l'ouverture tardive des centres sociaux Germaine Tillon et de La Brunetière pendant le ramadan. Une décision prise par mesure "d'ordre public" pour le maire Daniel Garrigue, mais "contraire à la laïcité" pour le directeur de la Caf de Dordogne, Michel Beylot.

Une ouverture tardive à d'autres moments dans l'année

Après une longue discussion, les deux parties ont finalement réussi à se mettre d'accord sur une meilleure gestion de ces centres sociaux. Ils vont pouvoir rester ouverts plus longtemps pendant le ramadan mais pas seulement. "Nous ouvrirons aussi plus tardivement pendant la Coupe du Monde par exemple et pendant l'été car il y a une demande et un besoin," explique Daniel Garrigue, le maire de Begrerac. 

Par ailleurs, l'appel au volontariat pour assurer les heures d'ouverture nocturne ne sera plus seulement ouvert aux agents des centres sociaux. La Caf et la ville devraient se revoir très bientôt pour évoquer la gestion des centres et les liens à créer avec les associations de quartier. Lors de cette réunion, l'Etat, la ville et la Caf ont pu rappeler leur attachement aux principes de laïcité.