Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : "Nuit Debout"

Bergerac : la première Nuit Debout réunit plus de 70 personnes

mardi 12 avril 2016 à 21:21 Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord et France Bleu

Le premier rassemblement Nuit Debout en Dordogne s'est tenu ce mardi soir à Bergerac. Le mouvement, lancé samedi dernier suite à la manifestation contre le projet de loi El Khomri, a rassemblé plus de soixante-dix personnes sur la place de l'Eglise.

Une soixantaine de personnes a participé à la première Nuit Debout à Bergerac.
Une soixantaine de personnes a participé à la première Nuit Debout à Bergerac. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Bergerac, France

"On a passé l'âge d'être indignés, maintenant on est debout" , lance un citoyen au micro, faisant référence au mouvement des Indignés espagnols. Ils étaient ainsi plus de soixante-dix citoyens réunis ce mardi soir sur la place de l'Eglise Notre-Dame à Bergerac pour la première Nuit Debout périgourdine.

Ce mouvement qui essaime déjà dans de nombreuses villes françaises, et notamment à Bordeaux, est né des contestations contre le projet de loi travail. "Mais c'est bien plus global", précise Julien Chouet, l'un des initiateurs du rassemblement, "c'est vraiment une remise en cause d'un système qui arrive à bout de souffle et fait souffrir les gens."

Une assemblée citoyenne

Un à un, pendant trois minutes, les citoyens présents ont été invités à prendre la parole au micro devant la foule. Pour évoquer ce qui à leur sens ne convient pas dans notre société ou pour lancer des idées. Tous se veulent membres d'une "assemblée citoyenne" qui se présenterait comme une "alternative au système libéral" actuel.

"Je suis venu pour discuter avec des gens d'horizon et d'âges variés et essayer de voir s'il y a une convergence d'idées, de revendications et pourquoi pas de luttes pour influencer sur le gouvernement et qu'il soit moins rétrograde sur le caractère social", raconte Daniel, retraité de 70 ans. Ecoutez-le au micro de France Bleu Périgord :

ECOUTEZ | Daniel, citoyen retraité et mobilisé par le mouvement Nuit Debout