Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le président du club de foot de Bergerac accusé de sexisme après un tweet sur la commentatrice du match Rennes-PSG

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Le président du club de football de Bergerac s'en est pris sur Twitter à la commentatrice de la finale Rennes/ PSG ce samedi soir. Parlant de "nullité dans le ton du commentaire" et écrivant "et Marinette Pichon, on la brûle quand ?". Lui défend dit-il la liberté d'expression et d'impertinence

Le tweet de Christophe Fauvel
Le tweet de Christophe Fauvel - Capture d'écran Twitter

Bergerac, France

Le président du Bergerac Foot a eu une soirée agitée sur Twitter ce samedi soir. Christophe Fauvel, par ailleurs président du MEDEF de Dordogne et de la CCI et bien connu pour son activité intense sur le réseau social a publié un tweet très remarqué, en pleine finale de Coupe France. Juste après le premier but signé Dani Alves pour le PSG à la 13e minute, Christophe Fauvel a écrit : "Premier but magnifique du PSG... Et Marinette Pichon, on la brûle quand ? Quelle nullité dans le ton du commentaire... Insupportable !!! 

Immédiatement, ce tweet a été repris et vivement critiqué par une journaliste, la discussion s'est envenimée entre plusieurs twittos avec à la clef des accusations de sexisme et des échanges de noms d'oiseaux.

Alors peut on s'exprimer librement et sans filtre sur les réseaux sociaux ? Oui répond sans hésiter Christophe Fauvel le président du BPFC :

"Oui c'est juste cela que je défends. Quand on adore ou que l'on déteste quelque chose, le réseau social peut servir à exprimer les choses. Après aujourd'hui, on voit comme cela se passe, c'est repris, amplifié, déformé" plaide le président du BPFC

Quand à l'appel à brûler Marinette Pichon, la commentatrice de la finale Christophe Fauvel explique qu'il ne fallait évidemment pas le prendre au premier degré, et que certains veulent "faire du bad buzz en prenant les choses dans le mauvais sens" estime-t-il dénonçant les "intégristes" de twitter.

Interpellation de la ministre des Sports

Mais sur Twitter justement certains l'accusent clairement et directement de sexisme. Y aura-t-il des suites à cette affaire ? En tout cas certains utilisateurs ont demandé une sanction en interpellant le compte de la ministre des Sports Roxana Maracineanu et celui de la fédération française de football.

Et ce n'est pas la première fois que les tweets de Christophe Fauvel font polémique. Le 6 juillet dernier en pleine coupe du monde, il avait twitté des photos de femmes en string pour soutenir l'équipe de France