Infos

Bergerac : un appel aux dons pour les sept orphelins

Par Faouzi Tritah, France Bleu Périgord vendredi 15 janvier 2016 à 22:32

Illustration Bougies
Illustration Bougies © Maxppp

Des voisins du couple bergeracois décédé lundi dans un accident de voiture sur la RN 21 à Chalagnac se mobilisent pour aider les sept orphelins. La famille avait en effet sept enfants âgés de 4 à 21 ans. Une cagnotte a été crée sur le site Leetchi.com.

A Bergerac, au quartier de la Catte, les voisins ont décidé de se mobiliser après le terrible accident de la route lundi à Chalagnac sur la RN 21 qui a coûté la vie à un couple. Ce couple de bergeracois laisse derrière lui sept enfants de âgés de 4 à 21 ans. Les corps du père qui s’appelait Benaïssa 44 ans, et Leïla son épouse 43 ans, ont été rapatriés au Maroc pour y être inhumés. Le père travaillait régulièrement à la conserverie de Bergerac, il était saisonnier, la maman s'occupait de ses enfants et était très active au sein d'une association de quartier. Les sept orphelins sont pour l'instant pris en charge par des membres de la famille, ils devraient pouvoir rester au domicile familial, ou tout du moins c'est ce que les proches espèrent.

Une mère de famille dévouée et une voisine exemplaire

Des voisins se mobilisent pour aider les sept orphelins. Naoel est une voisine qui a grandit avec Leïla la maman. Elle était très proche d'elle "Baptême,mariage, vacances, on ne faisait rien sans Leila !". Naoel et des voisins ont donc décidé de lancer un appel au don sur le site Leetchi.com. "C'est pour les aider maintenant et après s'il le faut". Naoel décrit une mère de famille dévouée : "Elle faisait tout pour ses enfants, elle était attentionnée, ses enfants c'était la prunelle de ses yeux".

"Ses enfants, ce sont des amours, quand on les voit comme ça dans leur drame, on n'a qu'une seule envie c'est de les aider" Naoel une voisine et amie

Mais Leïla s'occupait aussi de ses voisins et plus particulièrement des enfants. En dehors des fêtes de quartier qu'elle organisait -et où elle insistait auprès des voisines pour s'occuper de tout car elle ne travaillait pas- tous les vendredis, elle préparait des couscous et des gâteaux qu'elle vendait pour financer des sorties pour les enfants du quartier. Grâce à son investissement, ils ont pu découvrir le futuroscope ou Wallaby. "C'est quelqu'un qu'on ne peut pas oublier et qu'on n'oubliera jamais" conclut Naoel.

►►► Faire un don aux sept orphelins  

Partager sur :