Société

Bermont : faire toute la lumière sur l’église

Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard samedi 16 septembre 2017 à 7:09

L’église de Bermont de jour. Mais de nuit, plus personne ne l’aperçoit.
L’église de Bermont de jour. Mais de nuit, plus personne ne l’aperçoit. © Radio France - Nicolas Wilhelm

La commune de Bermont veut remettre l’éclairage sur son église. Le système ne fonctionne plus. L’édifice est, au sud du département, la porte d’entrée du Territoire de Belfort. La mairie ne veut pas assumer le coût toute seule car l'édifice profite à l'ensemble du département.

A la nuit tombée, elle est un vrai repère pour tous les automobilistes qui circulent sur l'A36. Une porte d'entrée vers le Territoire de Belfort comme le Lion et son château au nord. Problème, l'éclairage dysfonctionne et n'illumine quasiment plus l'église. « Notre département est petit. Quand on vient du nord ou du sud par l’autoroute, quand on vient de Suisse par la RN 1019, on ne voit que ça. C’est un repère identitaire, une porte d’entrée qui dépasse largement l’intérêt de Bermont. Les gens se demandent pourquoi on ne la voit plus » explique Jean Rosselot, le maire.

Eclairée un soir sur dix

Installé sur un rocher qui surplombe l'A36, l'église de Bermont ne s'illumine quasiment plus. Un soir sur dix, selon le maire. Le vol récent de projecteurs n'a rien arrangé. « C’est dommage. Ca fait bizarre de ne plus la voir rayonner comme avant. Quand on la voit depuis l’autoroute, on sait qu’on arrive à la maison » indique Maryse qui habite juste en face de l'église.

Un devis à 40 000 euros

Enchanté par le site, une société a été retenue. Son devis s'élève à 40 000 euros pour refaire briller l'église de Bermont et son clocher. « Ne le faisons pas nous. Essayons d’avoir une aide importante. C’est la porte d’entrée dans la région, ça intéresse aussi bien le Département, le Grand Belfort comme la Région. Le rapport coût avantage est intéressant » explique le maire Jean Rosselot.

Le maire à la chasse aux subventions

Considérant que ce repère profite à tout le monde, Jean Rosselot lance un appel aux collectivités pour qu'elles financent une partie du nouvel éclairage. La proposition prévoit même la projection du Lion de Belfort sur la façade. L’ancien député sait comment ça marche. Il ira frapper à toutes les portes car il est convaincu qu'il n'y a pas de meilleure publicité pour son village, son département et sa région.

L'édifice en pierre calcaire datant du XIIème siècle est classée à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Dans cette église, la paroisse de Châtenois les forges continue de célébrer les messes du dimanche en alternance avec les clochers voisins.