Société

Berre, le quartier de Dax qui regrette qu’il y ait "toujours des promesses… pour les élections"

Par Nelly Assénat, France Bleu Gascogne jeudi 23 avril 2015 à 15:45

Françoise, la Présidente de l'amicale de Berre, devant la maison de quartier
Françoise, la Présidente de l'amicale de Berre, devant la maison de quartier © Radio France - Nelly Assénat

Quatrième épisode de notre série "Mon village vote Front national". Cette fois, c’est dans un quartier de Dax que nous nous rendons. Le quartier de Berre, est l’un de ceux (avec le Sablar) à avoir le plus voté FN lors des dernières élections départementales avec 23,3% des voix. Nelly Assénat y a rencontré des habitants déçus par les politiques.

Le quartier de Berre est un quartier populaire. Un peu éloignés du centre-ville de Dax, c’est ici que les ouvriers ont fait construire leurs maisonnettes HLM dans les années 50.

"C’est un quartier tranquille" , reconnaît la présidente de l’Amicale de Berre, Françoise Haristoy. Quand on lui annonce que près d’un électeur sur quatre a voté FN lors des dernières élections départementales elle répond : "Je suis fort étonnée (…) on ne m’en a jamais parlé ". Mais rapidement, celle qui connaît Berre comme sa poche et qui nous reçoit dans la maison de quartier avance une explication : "Avant il y avait des éducateurs et des jeunes qui venaient ici, aujourd’hui il n’y a plus rien" .

Les habitants n'ont plus confiance dans les politiques

L’absence de lien social explique une partie du vote FN, mais un peu plus tard ce sont d’autres habitants qui nous dévoilent leurs explications.

On découvre un quartier populaire où les espoirs placés dans les politiques sont déçus.

" Le quartier a changé ", dit Joëlle. "Ils ont démoli la chapelle et devaient nous faire un parc. Ca n’a jamais été fait. Toujours des promesses pour les élections puis… plus rien" .

"Des promesses, des promesses..."

C’est le cœur du problème : ici les ouvriers n’ont plus confiance dans les politiques et recoivent le discours anti-système du Front national. "Des promesses, des promesses, et quand ils sont en place, ils ne font rien du tout" , ajoute Francis, un habitant du quartier. "Et l’apothéose ça a été les impôts" , renchérit Joëlle. "J’ai hésité à voter FN. Et là je ne sais même pas si je vais aller voter pour les régionales" .

A LIRE AUSSI

► "Mon village vote Front national" : tous les épisodes de la série ► "Essayer le FN ça ne coûterait rien", dans le canton de Tyrosse

Mon village vote Front national : reportage dans le quartier de Berre à Dax