Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Besançon : l'un des plus gros projets d'urbanisme vient de débuter

lundi 17 août 2015 à 15:42 France Bleu Besançon

Le chantier de l'écoquartier Vauban, l'un des plus importants projets d'urbanisme à Besançon, commence : les premiers coups de pelleteuse ont été donnés lundi 17 août sur le site de l'ancienne caserne Vauban. Sept hectares seront transformés entre la place Leclerc et le rond-point de la Gibelotte. Un chantier qui va durer dix ans minimum.

Ecoquartier Vauban Besançon vue générale drone 1
Ecoquartier Vauban Besançon vue générale drone 1 © CM-CIC Aménagement Foncier

Les travaux du futur écoquartier Vauban, à Besançon, ont débuté ce lundi par les fouilles archéologiques. Des fouilles qui vont durer trois semaines. Les pelleteuses ont commencé à creuser, mais en douceur. Il s'agit de faire des sondages afin de vérifier qu'il n'y a pas de vestiges dignes d'intérêt.

Pour Jonathan Desmeules, archéologue à la ville de Besançon, il faut vérifier s'il y a des restes de fortifications dans les sous-sols.

Premiers coups de pelleteuse ce lundi matin, dans le futur écoquartier Vauban à Besançon. - Aucun(e)
Premiers coups de pelleteuse ce lundi matin, dans le futur écoquartier Vauban à Besançon.

Si les fouilles ne sont pas concluantes, la plupart des bâtiments militaires qui se trouvent sur le site devraient être rapidement démolis pour faire place à des logements neufs et des locaux professionnels. Et sur sept hectares, il y a de la place. Les futurs résidents devraient avoir de l'air et de la verdure.

Selon Philippe Lartaud, directeur de l'agence bisontine de CM-CIC, et aménageur de ce futur quartier, les bâtiments seront aménagés autour d'un parc avec une thématique autour de l'eau.

Six bâtiments sur trente-quatre seront conservés et remis en valeur. Pour le reste ce sera du neuf: logements locatifs, logements sociaux, accession à la propriété, structures intergénérationnelles. Il y aura aussi des bureaux, des commerces et des bâtiment publics. Les premiers immeubles devraient sortir de terre à la fin de l'année prochaine.

Par :