Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Besançon, les policiers municipaux menacent de faire grève au moment du Tour de France

lundi 7 juillet 2014 à 14:45 Par David Malle, France Bleu Besançon

Les policiers municipaux de Besançon réclament une prime depuis 2012. Lassés du renvoi des négociations, ils ont donc décidé de déposer un préavis de grève, mardi 15 juillet. Une grève pile au moment du passage du Tour de France.

Les policiers municipaux se disent "ignorés" voire "méprisés"
Les policiers municipaux se disent "ignorés" voire "méprisés" © Radio France

Les policiers municipaux de Besançon menacent de ne pas travailler lors de la venue du Tour de France, mardi 15 juillet ! Le SNPM, le syndicat national des policiers municipaux, a déposé un préavis de grève du 13 juillet à minuit, jusqu'au 16 juillet minuit. Ce syndicat compte une quarantaine d'adhérents sur la cinquantaine de policiers municipaux bisontins.

Les policiers municipaux réclament depuis deux ans l'attribution d'une prime, l'IAT, l'indemnité d'administration et de technicité, comme pour les autres fonctionnaires territoriaux de catégorie C. Une prime pouvant aller de 38 à 304 euros mensuels.

Les policiers disent "être ignorés voire méprisés",

Les policiers écrivent dans un communiqué que "la municipalité ignore leurs revendications, reste sourde à leurs plaintes et leurs problèmes ". Alors, ils déposent un préavis de grève pour obtenir enfin cette prime, explique Daniel Rozzi, délégué du SNPM à Besançon :

Daniel Rozzi, l'un des délégués du SNPM à Besançon

Les policiers menacent également de manifester avant le conseil municipal jeudi prochain. La direction générale des services a prévu une rencontre de négociations, sans en préciser la date pour l'instant.