Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Contournement de Beynac

"Beynac, village sacrifié" : le supplément du magazine du département de la Dordogne fait polémique

-
Par , France Bleu Périgord

C'est un magazine que vous êtes nombreux à avoir reçu : le supplément du magazine "Vivre en Périgord" du mois d'août, consacré à la déviation de Beynac, et intitulé "Beynac, village sacrifié". Les opposants dénoncent un magazine publié avec l'argent du contribuable, le département assume

Le supplément du magazine "Vivre en Périgord" consacré à Beynac
Le supplément du magazine "Vivre en Périgord" consacré à Beynac © Radio France - Antoine Balandra

C'est un journal de 24 pages en papier A4 qui fait couler de l'encre en pleine chaleur de l'été. En fait un supplément du magazine "Vivre en Périgord", daté du mois d'août et distribué dans les boîtes aux lettres des 216.000 foyers du Périgord.

Il est consacré à la déviation de Beynac dont le chantier a été arrêté par la justice. Le conseil d'Etat a définitivement enterré le projet fin juin après 30 ans de bataille juridique en rejetant les derniers recours du département.

Mais le département ne désarme pas avec notamment en cette fin juillet la publication de ce supplément du magazine du département. Magazine publié "une nouvelle fois avec de l'argent public" estiment les opposants. Un journal "subversif"... Voilà ce que dit le président de l'association pour la sauvegarde de la vallée de la Dordogne Philippe d'Eaubonne opposé au contournement de Beynac. Et ulcéré de voir cette publication financée une nouvelle fois dit-il "grâce à l'argent du contribuable". 

Le département assume

Le département lui assume et veut jouer la transparence. Le supplément de ce mois d'août consacré à la déviation de Beynac a coûté au total 28.620 euros et 24 centimes très exactement. "Soit 0.069% seulement des 42 millions d'euros perdus à cause de l'action des opposants" tacle un proche du président du département.

Les piliers déjà posés dans la rivière de la déviation de Beynac
Les piliers déjà posés dans la rivière de la déviation de Beynac © Radio France - Antoine Balandra

Un magazine qui n'y va en tout cas pas par quatre chemins. "Beynac village sacrifié" est-il écrit en Une. Devant une photo de camions et de bus qui n'arrivent pas à se croiser dans le bourg. Et à l'intérieur, le projet de déviation de Beynac est rappelé ainsi que les risques liés à la falaise. Tous les soutiens qu'a pu recueillir le projet sont aussi listés, des maires de Dordogne favorables à la déviation à la lettre envoyée à l'époque par l'ex premier ministre Edouard Philippe.

Une réponse à "un scandale d'Etat" plaide-t-on au département en référence à l'expression de Germinal Peiro... La revanche "d'un homme mauvais joueur et qui a perdu le combat" estiment de leurs côtés les opposants

Choix de la station

À venir dansDanssecondess