Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Biarritz annule son arrêté qui interdisait de s'asseoir sur les bancs

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'arrêté publié lundi a été annulé ce mardi, le maire sortant Michel Veunac plaide "la maladresse". Son arrêté avait suscité la critique des internautes.

A Biarritz, le maire voulait interdire de s'asseoir plus de 2 minutes sur un banc
A Biarritz, le maire voulait interdire de s'asseoir plus de 2 minutes sur un banc © Radio France - Bixente Vrignon

"On s'y est mal pris, j'ai annulé cette partie de l'arrêté sur les bancs, c'est réglé". Dans une déclaration à l'AFP, le maire de Biarritz revient sur sa décision du lundi 6 avril. Un arrêté récapitulait toutes les mesures prises dans le cadre de l'épidémie de coronavirus, dont une interdiction de s'asseoir plus de deux minutes sur un banc. Une mesure qui avait provoqué un véritable émoi à Biarritz, certains menaçant de porter l'affaire en justice.

L'arrêté précisait que "sauf circonstances particulières (attente du bus, des services médicaux ou raison de santé), la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable est désormais interdite." Michel Veunac (MoDem) a été suivi par le maire de Béziers, Robert Ménard, qui lui a décidé de retirer tous les bancs de la ville pour empêcher quiconque de s'asseoir. 

Depuis les élections du 15 mars, le maire sortant Michel Veunac gouverne sa mairie en minorité. Avec 12% des voix, il est arrivé en cinquième position du scrutin derrière Maider Arotéguy (LR) 31%, Guillaume Barucq 16%, Nathalie Motsch (UDI) 14%, et Brice Morin (EH Bai/EELV) 12%, avec une abstention record de 60%.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess