Société

Bibus, les transports brestois en grève ce vendredi pour plus de sécurité

Par Hervé Cressard et Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel jeudi 2 avril 2015 à 19:14

Site web du réseau Bibus
Site web du réseau Bibus © Radio France

Pas de Tramway et peu de Bus ce vendredi. Le syndicat CFDT de Bibus appelle à cesser le travail massivement ce vendredi à Brest pour défendre la sécurité du personnel. Pourquoi ce vendredi ? Parce que le tribunal correctionnel va juger 4 personnes soupçonnées d'avoir agressé des contrôleurs et des employés de Bibus il y a 3 semaines.

Il n'y aura pas de tramway et très peu de bus qui circuleront ce vendredi dans les rues de Brest. Principale revendication des grévistes : la sécurité des employés. Il y a 3 semaines, des contrôleurs, forces de l'ordre et employés de Bibus avaient été agressés. Et ce n'est pas vraiment une première. 

Des agressions en augmentation

2 agressions physiques avec blessures en 2011, une quinzaine en 2014, 5 atteintes physiques sans blessures en 2011, 42 en 2014. Il y a aussi les agressions verbales (une soixantaine signalées par an). En 2 ans, le nombre de jets de projectiles a doublé.  

Depuis des mois, la CFDT alerte élus et direction sur la hausse de l'insecurité. Il y a les faits spectaculaires, comme l'attaque d'une rame au coktail molotov dans le quartier de Pontanezen l'été dernier. Pour la direction, cette hausse de l'insécurité est due en partie à une plus grande amplitude horaire.

DOSS securité tram PAP

Bibus Tramway Brest - Radio France
Bibus Tramway Brest © Radio France - capture d'écran FACEBOOK

 

Les usagers ? plus ou moins marqués par cette insécurité

Alors, les transports en commun brestois sont-ils sûrs ? Les usagers soufflent le chaud et le froid. Oui pour la plupart d'entre eux. "Peut-être le soir, il y a des problèmes, mais Brest est une ville calme, quand même, on n'est pas à Lyon ou Marseille. C'est justement pour ça que ça tape à l'oeil, c'est parce que c'est rare" . Cette dame se souvient pourtant d'une scène qui l'a marquée "A la sortie des écoles, il y a de l'agressivité verbale. J'ai des petits enfants et, le soir, à partir d'une certaine heure, je ne suis pas tranquille" . Ou encore cet autre témoignage : "ça fait 20 ans que je prends le bus pour travailler, je n'ai jamais eu de problèmes. Mais j'ai des copines qui le prennent le soir et elles ont arrêté, elles étaient embêtées tout le temps."

DOSS Secu tram ENRO

Pour la CFDT, le personnel est la première cible des actes violents

Le mouvement de grève de ce vendredi est initié par le syndicat CFDT. Pour Luc Daniel l'objectif est le recrutement. "On réclame de nouveaux postes. Il peut y avoir des vigiles, ça fait aussi partie de nos demandes, par exemple le soir. Mais que la police ait une rapide capacité d'intervention, c'est l'essentiel. La direction nous propose 4 médiateurs et des vigiles de 23h à la fin du service. Nous, on demande que le réseau soit couvert du début à la fin du service."

DOSS securité tram SON cfdt