Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bien-être animal : il faut en finir avec les pratiques les plus cruelles pour le président de L-PEA

-
Par , France Bleu Creuse

Peut mieux faire ! William Lenoir, le président de l'association L-PEA lumière sur les pratiques d'élevage et d'abattage salue les mesures annoncées par la ministre de la transition écologique mais il veut aller plus loin pour le bien-être animal.

Les trois lions dans leur camion-cage.
Les trois lions dans leur camion-cage. © Radio France - François Pelleray

"C'est effectivement une avancée majeure, d'excellentes nouvelles, mais si l'on veut réellement voir la fin de la souffrance animale il faut s'engager en faveur du Référendum d'Initiative Partagée pour les animaux". Au lendemain des annonces de la ministre de la Transition écologique, William Lenoir, le président de l'association L-PEA lumière sur les pratiques d'élevage et d'abattage, est ce mercredi matin l'invité de France Bleu Creuse. Retrouvez son interview en vidéo ici. 

La fin progressive d'animaux sauvages dans les cirques itinérants, l'interdiction de la chasse à courre et des élevages de visons d'Amériques pour leur fourrure, William Lenoir salue les mesures annoncées par Barbara Pompili. "C'est un signal fort sur un changement de notre société, de notre rapport à l'animal". Mais explique- t-il "on ne peut pas se contenter de promesses non actées selon un calendrier des plus flous". Le président de l'association L-PEA voit tout de même dans ces annonces, "le signe que les citoyens doivent continuer à se mobiliser puisque nous avons la preuve d’être entendu et d'avoir un réel pouvoir sur le gouvernement".

la question n'est pas de savoir s'il faut ou non manger de la viande

William Lenoir espère que le référendum pour les animaux aboutira. Et il se défend de militer pour la fin de l'élevage ou de la chasse en France. "Il ne s'agit que d'en finir avec les pratiques les plus cruelles, avec l'élevage intensif, avec des animaux stockés dans des hangars ou dans des cages qui ne voient la lumière du jour qu'au moment de monter dans le camion pour aller à l'abattoir. La question est de savoir si on veut voter pour la fin de poules entassées dans des cages et des truies enfermées dans des stalles et qui peuvent à peine se retourner. La question elle est la, est-ce qu'on veut continuer à voir ces pratiques là et ça ne va pas au delà".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess