Société

Bientôt 16 nouvelles caméras de videoprotection à Niort

Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou mardi 20 juin 2017 à 5:10

26 caméras sont pour l'instant installées dans le centre-ville de Niort
26 caméras sont pour l'instant installées dans le centre-ville de Niort © Radio France - Thomas Benech

La vidéoprotection devrait être étendue à Niort. 16 caméras vont s'ajouter aux 26 qui fonctionnent déjà depuis plus d'un an et demi dans l'hyper-centre. De nouveaux secteurs sont concernés.

26 caméras sont en fonctionnement dans l'hyper-centre de Niort depuis le 4 décembre 2015. Il pourrait y en avoir bientôt 16 de plus.

Les secteurs gare, colline Saint-André et Hôtel de Ville sont concernés

Un projet d'extension du dispositif est en cours sur plusieurs secteurs :

  • rue de la gare
  • rue Mazagran,
  • rue du Quatorze Juillet
  • rue Saint-Gelais
  • rue Pluviault
  • rue de l'Hôtel de Ville
  • place Martin-Bastard
  • rue de l'ancien musée
  • rue Jules Sandeau
  • rue Jean-Jacques Rousseau
  • rue du Faisan

De bons résultats pour la 1ère tranche, affirme le maire de Niort

Pour Jérôme Baloge, le maire de Niort, le bilan de la 1ère tranche montre "de bons résultats avec 56 réquisitions sur l'année et un taux d'élucidations de plus de 60%". A la fois "on donne les moyens à la police d'avancer dans sa tâche pour interpeller. Et surtout à la justice d'avoir des moyens de preuve".

Bilan insuffisant pour le socialiste Pascal Duforestel. Le conseiller municipal d'opposition estime qu' "avant d'étendre, il aurait été intéressant de connaître l'évolution de la délinquance, voir s'il y a eu des migrations dans d'autres quartiers. Pour savoir si l'installation de nouvelles caméras est le moyen le plus efficace de lutter contre l'insécurité ou le sentiment d'insécurité".

Coût de cette phase 2 des caméras à Niort, environ 130 000 euros, dont environ 80 000 à la charge de la Ville, le reste est subventionné par l'Etat.

Dispositif qui pourrait encore se développer à l'avenir dans le secteur de la colline Saint-André.