Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bientôt de nouveaux panneaux sur les autoroutes de l’Yonne

mardi 27 novembre 2018 à 19:30 Par Delphine Martin, France Bleu Auxerre

La société APRR va remplacer les bons vieux panneaux touristiques marrons qui commençaient à se dégrader. 23 sites touristes seront mieux mis en valeur. Certains pour la première fois.

Comme ici dans le Berry, les vieux panneaux touristiques des autoroutes de l'Yonne seront bientôt démontés.
Comme ici dans le Berry, les vieux panneaux touristiques des autoroutes de l'Yonne seront bientôt démontés. © Maxppp - STEPHANIE PARA

Ils sont dans le paysage depuis des dizaines d’années : leur dessin, leur couleur brune et blanche… les panneaux touristiques des autoroutes font partie de notre quotidien. Mais la société d’autoroute APRR les juge trop anciens et pour des raisons liées principalement à la sécurité, elle a donc décidé de les remplacer.

42 nouveaux panneaux seront installés dans les trois ans sur les quatre autoroutes qui traversent le département de l’Yonne : l’A6, mais aussi l’A77, l’A19 et l’A5. Avec leur graphisme « dépoussiéré », ils vanteront les mérites de 23 sites icaunais. Les premiers pourraient être installés avant la fin de l’année. Le reste à partir du printemps. 

15 000 euros par panneau

C’est le conseil départemental qui a été chargé de faire l’interface entre la société d’autoroute et les sites touristiques ou collectivités. Le département a aussi pu négocier le prix des panneaux à la baisse. Chaque dossier doit être également validé par la préfecture de région, selon des critères liées à la sécurité routière.

Chaque panneau coûte 15 000 euros. Le conseil départemental aide les sites publics et les collectivités, à travers une subvention de 15 à 25%. "C’est 25% pour les sites jugés incontournables et 15% pour les sites de deuxième catégorie", explique Anne Jérusalem, vice-présidente chargée du tourisme. 

"Nous étions partis sur une liste de 70 sites, mais pour des raisons de sécurité, car on ne peut pas mettre un panneau tous les 5 mètres, nous avons été obligés de faire des choix", poursuit l’élue. 

42 panneaux pour 23 sites du département

Les sites privés, comme le château d’Ancy le Franc, ne bénéficient d’aucune aide publique mais selon Christina Hugo, chargée de communication du château renaissance, c’est un investissement nécessaire, car les retombées peuvent être importantes : "Pour venir à Ancy-le-Franc, il faut vraiment souhaiter venir. Donc le meilleur moyen, c’est d’avoir le plus de panneaux possibles dans le paysage urbain. Et sur l’autoroute, c’est vraiment important". 

La professionnelle du tourisme est aussi séduite par le nouveau look de l’installation : "On avait déjà un panneau mais il était très vieillissant, le dessin n’est pas optimal et ont avait voulu changer il y a déjà plusieurs années. Ça n’avait pas été possible. Donc là, nous sommes très heureux. Ce nouveau panneau sera parfait pour notre image", ajoute Christina Hugo.

Des panneaux qui vont rester en place pendant au moins 20 ans

Ces panneaux créés au départ pour des raisons de sécurité, pour rompre la monotonie de la conduite, sont donc de vrais outils de promotion. "Le premier effet, c’est de signaler que Vézelay c’est dans l’Yonne, que Chablis c’est dans l’Yonne, que Guédelon c’est dans l’Yonne. Ce sont des sites bien connus mais pas forcément bien identifiés comme étant si proches de Paris, notamment", explique Anne Jérusalem. 

"Dire que ça va déclencher l’envie immédiate de sortir de l’autoroute, je ne le pense pas. Mais par contre, ça peut donner envie, une autre fois, de s’arrêter. C’est pour ça qu’il ne faut pas parler d’un simple panneau mais d’un outil marketing sur 20 ans", poursuit l’élue. Selon elle, c’est un investissement très intéressant sur le long terme : "Ce panneau coûte 15 000 euros mais il est garanti pour toute la durée de la concession. S’il est abîmé ou endommagé, c’est la société APRR qui le remplacera, il n’y aura pas d’autres frais. Et pendant 20 ans au moins, on verra ce panneau".

Parmi les sites mis en avant : les châteaux du tonnerrois (Ancy-le-Franc, Tanlay, Maulnes), la ville de Sens, les quais d'Auxerre ou encore la Fausse Dionne à Tonnerre.