Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bientôt de nouvelles cellules au commissariat de Limoges

dimanche 28 janvier 2018 à 6:09 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Depuis 2012, les cellules du commissariat de Limoges ne sont plus aux normes. Mais cela va changer. Un budget a été alloué dans le cadre de la programmation immobilière du ministère de l'intérieur. Les travaux doivent débuter au deuxième trimestre 2018.

Le secteur des cellules de garde à vue et de dégrisement va être entièrement refait au commissariat de Limoges
Le secteur des cellules de garde à vue et de dégrisement va être entièrement refait au commissariat de Limoges - Police Nationale

Limoges, France

Si le commissariat de Limoges est relativement récent (inauguré en 1999), sa zone de détention n'est plus aux normes. Et cela fait déjà plusieurs années. Ces travaux sont d'ailleurs évoqués depuis 2012. Plus de cinq ans après, ils sont enfin budgétés par le ministère de l'intérieur. Ils vont permettre la refonte totale des 197 mètres carré de la zone de détention.

Au programme : l'aménagement d'un local pour les avocats, d'un local pour le médecin, et d'un local pour la préparation des repas. Il va aussi y avoir une nouvelle salle de fouille. Les cellules de dégrisement vont disparaître et toutes les cellules de garde à vue vont être reconstruites. Mais cette fois, elles auront toutes un espace sanitaire et un accès à l'eau. 

Une zone de détention qui sera également accessible aux handicapés. Le secteur pour les mineurs est aussi concerné par ces travaux . Ils devraient durer de 6 à 8 mois et seront effectués en 6 tranches, pour permettre la continuité du service. Ils doivent débuter au 2 e trimestre de cette année. Le montant de ces travaux n'a pas été communiqué. Ils sont à la charge du ministère de l'intérieur.

Exemple d'une cellule de dégrisement du commissariat de Limoges. En même temps, cela ne doit pas donner envie d'y retourner !  - Aucun(e)
Exemple d'une cellule de dégrisement du commissariat de Limoges. En même temps, cela ne doit pas donner envie d'y retourner ! - Police Nationale