Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Quentin-Fallavier : bientôt des caméras pour protéger un peu plus la zone logistique de Chesnes

mardi 3 novembre 2015 à 15:07 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère

Si les entrepôts de la zone logistique de Chesnes, à Saint-Quentin-Fallavier et Satolas-et-Bonce, en Isère, sont équipés de caméras de vidéosurveillance, ce n'est pas le cas des voies publiques. La Capi - la communauté d'agglo Porte de l'Isère - compte y remédier prochainement.

© Maxppp

À Saint-Quentin-Fallavier, dans le Nord Isère, l'entrepôt de TNT qui livre des colis a été une nouvelle fois victime d'un vol ce mardi au petit matin. Des employés ont été menacés et les malfaiteurs ont réussi à prendre la fuite avec des paquets.

Dans cette zone, voilà déjà de nombreuses années que les entreprises ont équipé leurs locaux et leurs parkings de caméras de vidéosurveillance. Mais ces caméras ne filment pas les rues qui mènent à leurs entrepôts et donc le chemin emprunté par les voleurs, la voie publique étant du ressort de la collectivité.

Pour lutter justement contre ces vols, les élus de la Capi - la communauté d'agglomération Porte de l'Isère - doivent voter ce mardi soir une demande de subvention pour équiper d'une cinquantaine de caméras les voies publiques du premier parc logistique de France. La zone de Chesnes représente 2 millions de mètres carrés de bâtiments et plus de 300 entreprises.

Pour Raymond Feyssaguet, vice-président de la Capi, l'agglomération devait faire quelque chose.

Raymond Feyssaguet, maire de Villefontaine et vice-président de la Capi.

L'installation des mâts qui doivent accueillir ces caméras a déjà été effectuée pour 150 .000 euros. L'acquisition de la cinquantaine de caméras est estimée à 600.000 euros.

Ce projet ravit le Pil'es, l'association qui regroupe plusieurs entreprises de la plateforme logistique. Sécuriser l'ensemble de cette zone est essentiel pour son développement explique Bertrand Forest, le vice-président de l'association Pil'es et secrétaire de l'association Pil'es Secure, créée cet été.

Bertrand Forest, le vice-président de l'association Pil'es

Ce travail a été fait en concertation avec la gendarmerie nationale. Celle-ci précise que dans les entrepôts, sur un an, le nombre de vols est stable. En revanche, il est difficile d'avoir un chiffre sur les faits commis sur la voie publique et surtout d'avoir des éléments pour travailler explique l'adjudant Simon Kleim, le référent sûreté pour la gendarmerie de l'Isère.

L'adjudant Simon Kleim est référent sûreté pour la gendarmerie de l'Isère.

Les préjudices de ces vols sont souvent importants pour les entreprises qui stockent beaucoup de marchandises, souvent de valeur. D'ici mi-2016, un parking sécurisé de 70 places pour les poids lourds doit voir le jour. Aujourd'hui, les camions n'ont pas d'autres choix que de stationner le long de la route, souvent de manière isolée.