Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bientôt des pavés en mémoire des déportés juifs du Mans

-
Par , France Bleu Maine

Une classe du lycée manceau Marguerite Yourcenar veut poser des pavés devant les domiciles des Juifs arrêtés au Mans pendant l'occupation nazie. Les élèves ont commencé par reconstituer le parcours de ces 91 déportés, dont seulement 5 sont revenus.

Chaque élève a travaillé sur une famille juive du Mans.
Chaque élève a travaillé sur une famille juive du Mans. © Radio France - AC

Le Mans, France

Au départ, il s'agissait simplement de préparer un voyage en Allemagne et en Pologne. Une classe de première ES du lycée Marguerite Yourcenar au Mans a obtenu l'accord de principe du maire pour installer des pavés de la mémoire dans la ville. Gravés au nom de chacun des 91 Juifs manceaux déportés pendant la seconde Guerre mondiale, ils seront posés devant leur dernier domicile connu, ou au moins dans la rue.

Pendant cette année scolaire, les lycéens ont reconstitué le parcours de ces hommes, femmes et enfants. "Nous avions _chacun une famille ou une personne_, raconte Tamo Younsi Dahbi, une des lycéennes, et nous devions dire ce que ces gens faisaient avant et ce qui leur est arrivé. Nous nous sommes basés sur le site de l'historien Yves Moreau, que nous avons rencontré".

Une cinquantaine d'adresses différentes

"Lorsque les élèves sont allés à Auschwitz-Birkenau ils avaient en tête l'histoire des gens, souligne Christophe Counil, leur professeur d'histoire-géographie_. Ce qui m'a beaucoup étonné c'est qu'_ils parlaient de "leur famille", ils se sont appropriés les gens qu'ils ont étudié, et ils ont vécu le voyage plus intensément".

Ce lien, les lycéens prévoient de le prolonger l'année prochaine, avec des plaques métalliques en forme de pavés, scellées au sol. Ce sera aussi une façon de partager ce qu'ils ont appris. "Un pavé ce n'est pas grand chose par rapport à tout ce qu'on sait de ces gens mais c'est important de le faire, estime Tim Hédouin, un lycéen, car aujourd'hui on passe devant ces lieux sans  savoir ce qui s'y est déroulé". Les lycéens ont recensé une cinquantaine d'adresses différentes.

Les lycéens ont noté la dernière adresse connue de chaque déporté juif manceau. - Radio France
Les lycéens ont noté la dernière adresse connue de chaque déporté juif manceau. © Radio France - AC