Société

Bientôt des poubelles au poids dans la métropole de Bordeaux ?

Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Gironde mardi 14 avril 2015 à 3:00

Tri sélectif des déchets (illustration)
Tri sélectif des déchets (illustration) © MaxPPP

Un nouveau plan déchets va être discuté par les élus de Bordeaux Métropole le 29 mai prochain. Parmi les grandes orientations du projet, la possibilité d'une taxe incitative, "une politique du zéro gaspillage, zéro déchets".

400.000 tonnes de déchets en 2014 pour Bordeaux et ses environs (720.000 habitants). Pour contrer le problème des déchets, un plan va être discuté le 29 mai prochain par les élus de Bordeaux Métropole. Ce plan a pour objectif principal la réduction de 10 % des déchets d'ici 2020

Une taxe incitative pourrait être mise en place

Cette taxe voulue par le plan "zéro gaspillage, zéro déchets" de la ministre de l'Environnement Ségolène Royal , applique le principe du "pollueur-payeur". Les bons trieurs allègent leur facture. Dominique Alcala , élu de Bordeaux Métropole chargé de la collecte, du tri et du traitement des déchets va lancer une expérimentation à blanc sur deux communes.

"À blanc signifie que la facture servira uniquement de comparaison avec la tarification actuelle, nous voulons étudier si une taxe incitative est intéressante dans notre ville."

Une ville rurale et une ville plus urbaine seront choisies pour le test qui devrait débuter d'ici quelques mois. L'objectif étant d'encourager les pratiques de tri et de réduction des déchets . Chaque poubelle sera équipée d'une puce électronique permettant d'identifier le titulaire du contrat d'abonnement. Et les camions bennes seront équipés de matériel pour peser les bacs et enregistrer toutes les données qui permettront d'établir la facturation. Seront concernés tous les usagers abonnés au service public d'élimination des déchets. Et pour l'habitat collectif, c'est le gestionnaire de l'immeuble qui reçoit la facture et la répercute dans les charges du logement. 

Ce programme a été mis en place à Besançon. Au niveau des prix, la levée varie entre un et quatre euros.

La question du centre-ville de Bordeaux 

C'est un fait, il y a toujours autant de déchets devant les immeubles dans le centre de Bordeaux. Dominique Alcala parle de "poursuivre une politique du sur-mesure, collecte en porte à porte et le retour des bacs collectifs." Et c'est justement ce retour des bacs collectifs qui est contesté par les élus d'opposition parmi lesquels Pierre Hurmic (EELV) "C'est la politique du sapeur-camember, on va réessayer les bacs collectifs qu'on avait déjà testé avant les poubelles individuelles, il faut savoir ce qu'on veut faire. Nous sommes favorables aux bacs collectifs mais il faut verbaliser les gens qui ne rentrent pas leur bacs chez eux." 

"On était aux bacs collectifs, on a arrêté, maintenant on y revient, c'est un peu a politique du sapeur-camembert"

Pour l'élue communiste, Claude Mellier , il faut "adapter la collecte du centre ville en fonction de la réalité vécue par la population. On sent bien que la dominante est plus la notion du coût que s'engager réellement dans une politique de gestion des déchets."

"Il y a des personnes âgées qui ne peuvent pas déplacer des bacs lourds ..."

Reportage : des poubelles à puces pour taxer les mauvais trieurs ?