Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tramway à pneus : Clermont-Ferrand et six autres villes utilisatrices se regroupent face à Alstom

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Clermont-Ferrand s'associe aux six autres villes dans le monde dotées d'un tramway à pneus, pour faire face au géant du rail Alstom, le seul fournisseur d'équipements.

Olivier Bianchi et des représentants de Padoue, Medellin et Venise
Olivier Bianchi et des représentants de Padoue, Medellin et Venise © Radio France - Tristan Barraux

Clermont-Ferrand, France

Elles ne sont que six. Seulement six villes dans le monde ont mis en place un tramway à pneus. Clermont-Ferrand en fait partie. Face à ce flop, les municipalités ont de plus en plus de mal à convaincre leur fournisseur, NTL, racheté par Alstom. La municipalité a sauvé les meubles en signant un accord avec eux pour assurer la maintenance du tramway clermontois jusqu'en 2036. Maintenant, l'enjeu pour les villes est d'envisager l'après. Comment remplacer une telle infrastructure ?

Pour que la transition se passe dans les meilleures conditions, Clermont-Ferrand a lancé ce jeudi un club des utilisateurs du tramway à pneus. Le lancement officiel était en présence des représentants de Padoue, Venise (italie) et Medellin (Colombie), des villes qui utilisent cette technologie.

"On avait besoin de rassembler toutes les villes qui ont le même système de tramway que nous, pour pouvoir à la fois échanger sur nos pratiques, techniques, et prendre les bonnes trouvailles de chacun. Et puis ces retours d'expériences vont nous permettre d'être fédérés vis à vis d'Alstom", explique Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand.

Arturo Lorenzoni le premier adjoint à la mairie de Padoue en Italie, a pu lui aussi entamer les négociations avec Alstom. Sa ville, exploitera le tramway à pneus jusqu'en 2050 : "Il est impossible pour Padoue d'abandonner cette technologie. L'idée est de faire une deuxième ligne comme celle-ci pour renforcer le réseau et être sûr d'offrir un vrai service à leurs citoyens."

A ce lancement figuraient aussi d'autres acteurs, comme le SMTC (Syndicat Mixte des Transport en Commun). "La technologie du tramway à pneus n'a pas trouvé son marché. A nous de nous organiser avec des clubs comme celui-ci, des conventions et des contrats avec Alstom pour que cette technologie aille jusqu'au bout de sa vie, c'est-à-dire 2036."

Si l'union fait la force, il reste 17 ans de service pour notre tramway clermontois couleur "lave".

Choix de la station

France Bleu