Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bientôt un nouveau système de caméras de vidéoprotection à Airaines

-
Par , France Bleu Picardie

La petite commune de 2400 habitants devrait le faire installer avant la fin de l’année.

Albert Noblesse, le maire d'Airaines
Albert Noblesse, le maire d'Airaines © Radio France - Claudia Calmel

Airaines, France

La décision a été votée au mois de mars en conseil municipal. Airaines, commune située près de Picquigny vient de lancer un appel d’offre. Elle veut installler 21 nouvelles caméras de vidéo protection. Les huit caméras mises en place par la municipalité précédente ne marchent plus.

Mieux lutter contre les cambriolages

Les anciennes caméras de fonctionnement plus. Le précédent maire d’Airaines les avait fait installer pour lutter contre la petite délinquance. En 2011 et 2012, la commune a été confrontée à une vague d’incivilités. Une soixantaine de plaintes avaient été déposée après une série de panneaux pliés, de vitres cassées et de voitures rayées. En juin 2012, un couvre-feu avait même été mis en place pour les mineurs dans un objectif sécuritaire.

Avec ces nouvelles caméras, l’objectif d’Albert Noblesse, l’actuel maire d’Airaines, est tout autre : « Nous avons réussi à faire baisser les actes de petite délinquance de près de 80% en misant sur la prévention et sur la concertation. Je suis moi-même allé sur le terrain pour discuter avec les auteurs présumés de dégradations. Le précédent système de caméra n’a pas aidé à résoudre ces problèmes. _Le but de notre futur dispositif de vidéoprotection est totalement différent : il va nous servir à mieux lutter contre les cambriolages_. Chez les particuliers, mais aussi chez les artisans. Chaque année, nous recensons trois ou quatre faits de vols chez les professionnels de la commune, notamment sur les véhicules de ceux qui ne peuvent pas les garer à l’intérieur. »

Un des panneaux d'entrée de la ville d'Airaines - Radio France
Un des panneaux d'entrée de la ville d'Airaines © Radio France - Claudia Calmel

Big Brother à Airaines ? 

Le nouveau système sera composé de 21 caméras, positionnées à des points stratégiques et aux entrées et sorties de ville pour pouvoir lire les plaques d’immatriculation des véhicules qui traverseront la commune. Un dispositif qui peut sembler démesuré pour une ville de cette taille, mais Albert Noblesse, le maire, n’est pas de cet avis : « Nous irons rechercher les image uniquement s’il y a un problème sur la commune. Ce système est différent de ceux de certaines villes qui filment tout le monde, partout, en permanence. Dans ce cas de figure, on peut effectivement se dire que c’est une atteinte à la vie privée. Là, ce n’est pas le cas : c’est une protection globale qui n’aura d’intérêt que le jour où, malheureusement, il y aura un problème à résoudre sur la ville d’Airaines. »   

Des systèmes de vidéoprotection à l’efficacité limitée ?

Pour parler du développement des caméras de vidéosurveillance en zone rurale, Elodie Lemaire, maître de conférence et chercheuse en sociologie de l'Université Picardie Jules Verne était l’invitée de France Bleu Picardie. Elle vient d'écrire un ouvrage sur la vidéoprotection "L’œil sécuritaire. Mythes et réalités de la vidéosurveillance », paru aux Editions de la découverte. La chercheuse amiénoise est sceptique sur l’efficacité de ces dispositifs vidéo : l’interview complète d’Elodie Lemaire est à réecouter ici.