Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

La Kannabière stoppée dans son élan à Belfort par une clarification ministérielle sur les dérivés du cannabis

mercredi 13 juin 2018 à 19:01 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le couperet est tombé en début de semaine. La France fait le choix de l'interdiction totale de présence psychoactive (THC) dans les dérivés du cannabis. C'est tout un commerce naissant qui s'écroule, comme la Kannabière, dans le Territoire de Belfort, dont l'élan prometteur est stoppé net.

La bière à base d'huile essentielle de cannabis
La bière à base d'huile essentielle de cannabis - Roberta Magri Greenparadise

Montbéliard, France

C'est la mort dans l'âme que Benjamen Comte gèle son projet de bière au cannabis. "On tombe sous le coup de la législation sur les stupéfiants. Le risque est trop gros", estime le jeune entrepreneur terrifortain. Avec cinq associés, il s'était lancé dans une production de bière à base d'huile essentielle de cannabis : la Kannabière. Le phénomène a connu un succès inespéré. A tel point que les associés ont fait l'acquisition d'une brasserie de Menoncourt, pour étendre leur production. Ils ont fait cause commune avec une exploitation de culture de chanvre installée à Porrentruy en Suisse : Greenparadise.     

Le beau projet a du plomb dans l'aile depuis le début de la semaine. La mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (la Mildeca) a clarifié la position française. Les produits qui contiennent du cannabidiol sont interdits, dès lors qu’ils dépassent le 0% de THC (la substance psycho active du cannabis), car ils relèvent de la réglementation sur les stupéfiants.  

La réglementation européenne autorise jusqu’à 0,2 % de THC dans ces produits dérivés. La Suisse va jusqu’à 1 %.  En France, c’est donc 0 %, désormais. Le coup est rude pour ces petites boutiques qui fleurissent un peu partout (Besançon, Lepuis, Héricourt, Montbéliard et ailleurs) pour proposer ces dérivés : e cigarette, cosmétiques, gellules, tisanes… et même bière à base de cannabis.    

Dans le Territoire de Belfort, Sébastien Comte n'exclut pas de déménager la production de sa Kannabière en Suisse, au plus près de Greenparadise. Mais il attend de connaitre les derniers développements de la législation française.    

Monika et Sébastien Trève, gérants du tabac Le Royale à Montbéliard, qui propose des produits à base de cannabis - Radio France
Monika et Sébastien Trève, gérants du tabac Le Royale à Montbéliard, qui propose des produits à base de cannabis © Radio France - Christophe Beck

Du coté des buralistes, on attendait cette clarification de la Mildéca pour mettre fin à cette floraison de commerces divers et variés. "On demande une légalisation du produit sans effets (THC 0), mais on veut que ce soit encadré et distribué chez nous dans le réseau référent des buralistes", explique Sébastien Trève, patron du tabac le Royale à Montbéliard et secrétaire de la Chambre Syndicale des Buralistes du Doubs.