Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bilan contrasté pour le secteur de la construction en Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

On connait les chiffres du bâtiment depuis août 2018 en Mayenne. Le nombre de permis de construire validés a augmenté, comparé à l'an dernier. Même cas de figure pour les logements collectifs qui sortent de terre.

Avec le projet de loi finance 2020, le milieu reste dans l'incertitude.
Avec le projet de loi finance 2020, le milieu reste dans l'incertitude. © Radio France - Luc Chemla

Département Mayenne, France

C'est un bilan en demi-teinte pour le secteur. La Cellule Économique régionale de la construction des Pays de la Loire (CERC) a publié ses chiffres de rentrée. L'association a évalué plusieurs points sur douze mois en Mayenne. On apprend par exemple que le nombre de permis de construire validés a augmenté de 13,5%, depuis fin août 2018. Ils sont évalués à 1 471 sur tout le Département. "On est dans une période plutôt positive. C'est un indicateur intéressant pour ce qui va venir dans quelques mois", commente Hubert de Pontbriand, le président de la Fédération du bâtiment en Mayenne

Les habitats inindividuels en baisse

Même cas du figure pour la construction de logements collectifs. Elle fait un bond de 22,3  %, avec 334 terminés ou en chantier. C'est du côté des habitats indindividuels que les choses coincent. La courbe est descendante sur un an, avec 15,2  % et un chiffre de 782. 

La Fédération du bâtiment reste optimiste et vigilante. Elle pointe l'avenir incertain du secteur. "Je voudrais que le Gouvernement, qui fonde les lois, ne nous remette pas la tête sous l'eau au moment où on est en train d'essayer de s'en sortir au mieux. Je pense qu'on peut participer au soutien financier des finances publiques en faisant des marchés plutôt qu'en nous taxant", souligne Hubert de Pontbriand. 

Désaccord sur la loi des finances publiques

Il fait référence à la loi des finances publiques pour 2020, qui a été présentée à l'Assemblée nationale fin septembre. Cette dernière pourrait en effet toucher la secteur du bâtiment. En visite dans Département mardi 8 septembre, Jacques Chanut, le président la Fédération française du bâtiment, parle de "différend fort avec le Gouvernement sur cette proposition, notamment sur les aides à la rénovation énergétique qui concernent beaucoup les territoires ruraux et les artisans. Mais aussi sur celles aux jeunes ménages modestes qui veulent construire ou acheter la première fois, ce que l'on appelle les _primo-accédants_. Là il y a une concentration de l'aide sur seulement les personnes dont le souhait est d'aller dans les grandes villes ou métropoles."

Le secteur du bâtiment pourrait aussi être touché par l'augmentation des charges sociales pour les artisans et entrepreneurs

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu