Société

Bilan morose pour les soldes d'été, sauf sur Internet

France Bleu mardi 29 juillet 2014 à 9:03

Soldes d'été 2014
Soldes d'été 2014 © Radio France

Ce mardi, c'est le tout dernier jour pour profiter des grosses réductions des soldes d'été. Des soldes qui ont laissé un goût amer aux marchands de vêtements, qui sont plus d'un sur deux à se dire pas satisfaits de leurs résultats. Sur internet, même si le chiffre d'affaires progresse, le panier moyen des internautes est en baisse.

Les soldes d'été, qui ont commencé le 25 juin et se terminent ce mardi, n'auront pas été une période faste cette année pour les commerçants : selon la Chambre de commerce, à l'issue des cinq dernières semaines, qui ont constitué la période règlementaire des soldes, 56% des commerçants jugent leur résultat insatisfaisants . Un chiffre encore plus important chez les indépendants, qui sont 66% à ne pas être contents de leurs soldes, soit 20 points de plus que l'an dernier.

Quelque 71% de ces insatisfaits disent même avoir enregistré un chiffre d'affaires en baisse de plus de 10% , selon la Fédération nationale de l'habillement. Seules les Galeries Laffayette, qui profitent aussi d'un attrait touristique, s'en sortent bien, avec un chiffre stable (+0,3% par rapport à l'an dernier). 

La faute aux ventes privées ?

La raison de cette baisse ? Les Français ne sont pas moins nombreux à faire les soldes (toujours plus de trois sur quatre), mais ils dépensent moins . C'est en tout cas ce qu'on déclaré 80% des 2.420 internautes interrogés par le site Radins.com, et 42% des 4.635 sondés d'une autre enquête menée par le cabinet Promise Consulting. En cause, la baisse du pouvoir d'achat, et la mauvaise météo de juillet. 

Mais pas seulement : il y a aussi de nouvelles pratiques, qui cassent l'image des soldes comme "un moment d'enchantement sur le point de vente ", analyse Philippe Jourdan, du cabinet Promise Consulting. D'autres moments existent désormais dans l'année pour faire de bonnes affaires : en particulier, les ventes privées . Or, si les soldes se sont avérés décevents, 70% des boutiques qui ont fait des ventes privées avant les soldes règlementaires s'en sont dits satisfaits. Résultat : de plus en plus de commerçants organisent ces ventes privées : 63% des boutiques parisiennes en ont mis en place cette année .

Le panier moyen sur le web moins chargé

Reste la situation du e-commerce, toujours présentée comme plus radieuse que dans le commerce physique. Si les transactions ont effectivement augmenté de 18% , le constat est le même que partout ailleurs : les Français dépensent moins. En moyenne, le panier d'achat des internautes pendant les soldes ne s'est élevé qu'à 30 euros . "Les Français ont majoritairement opté pour des achats raisonnés, délaissant les achats compulsifs ", explique Christophe Nepveux, directeur général du site Fia-net.

La situation est tout de même meilleure sur le web : la Fédération de la vente à distance, la Fevad, enreigstre une hausse des ventes de 11% cette année pour les soldes en ligne, une "bonne résilience dans un contexte macro-économique difficile ".