Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bilan tourisme du mois de juillet : à peine satisfaisant à Arcachon

lundi 31 juillet 2017 à 3:03 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Les hôteliers ont eu un peu de mal à remplir leurs chambres la première quinzaine de juillet. Les restaurateurs et les commerçants, eux, déplorent une baisse du chiffre d'affaire comparé à l'été dernier. En revanche les perspectives pour le mois d'août sont bonnes.

Un mois de juillet pluvieux et des touristes frileux
Un mois de juillet pluvieux et des touristes frileux © Radio France - Stéphane Hiscock

Arcachon, France

Les professionnels du tourisme tirent un premier bilan de la saison estivale. L'organisme Gironde Tourisme a réalisé une enquête auprès de 165 hôteliers, restaurateurs et autres loueurs de vélos à la mi-juillet . Il en ressort que 70 % d'entre eux se déclarent satisfaits de la 1ère quinzaine de juillet et que 85 % sont optimistes pour le mois d'août.

Mais dans le détail, et en fonction des territoires, tout le monde ne tire pas son épingle du jeu. Plus inquiétant, à Arcachon, les professionnels du tourisme et les commerçants évoquent un mois de juillet décevant.

On ne peux pas faire une super saison tous les ans ! 2015 a été très bon, 2016 excellent, cette année, le soufflet retombe un peu, c'est pas la fin du monde.

— Patrick Pujol, patron de l'hôtel le Point France

Certes le mois de juillet 2016, dopé par l'Euro de foot, restera dans les annales comme un des meilleurs mois pour le tourisme. Comparé à cette référence, le mois de juillet 2017 peu paraître bien fade. "La haute saison n'a pas démarré avant le weekend du 14 juillet" explique Jean-Marc Uriot, directeur du Résidhome Arcachon-Plaza, "avant cela, on a perdu 6 % du chiffre d'affaire."

Chiffre d'affaire en berne également pour les restaurateurs, les bateliers de l'UBA et les commerçants. "En deux mots : la pluie" explique ce vendeur de maillot de bain sur le front de mer d'Arcachon. "Il y a un problème de pouvoir d'achat" se plaint cette marchande de bijoux, "c'est soit la glace pour les enfants, soit le bijou. Il n'y a plus d'achat coup de coeur."