Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Biriatou : la mobilisation en soutien aux indépendantistes catalans provoque de gros bouchons

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'opération escargot lancée à l'appel du mouvement "Tsunami Democratic" a fortement ralenti la circulation ce mardi soir entre le péage d'Oiartzun, en Gipuzkoa, et celui de Biriatou sur l'A63.

L'opération escargot a fortement ralenti le trafic des poids lourds, qui ont été priés de sortir de l'autoroute par les forces de l'ordre, au niveau d'Irun.
L'opération escargot a fortement ralenti le trafic des poids lourds, qui ont été priés de sortir de l'autoroute par les forces de l'ordre, au niveau d'Irun. © Radio France - Andde Irosbehere

Biriatou, France

L'appel avait été lancé ce mardi matin sur les réseaux sociaux par le mouvement "Tsunami Democratic", initié en Catalogne par les indépendantistes, pour dénoncer notamment la condamnation de 9 dirigeants séparatistes à des peines de 9 à 13 ans de prison.

Après le blocage de l'autoroute A9 au Perthus (Pyrénées-Orientales), les militants appelaient ce mardi soir à bloquer la frontière au Pays basque, via une opération escargot entre Oiartzun et le péage de Biriatou.

L'appel a été relayé notamment par les mouvements Bizi et Aitzina. A Urrugne, une cinquantaine de personnes se sont retrouvées à l'entrée de l'autoroute, et ont pris la direction du péage de Biriatou en roulant vers le péage à 40 k/h, provoquant ainsi de forts ralentissements durant une bonne demi-heure. Durant la mobilisation, l'accès à A63 a été fermé par la police à Urrugne.

Jusqu'à 16 km de bouchons en Gipuzkoa

Mais c'est surtout dans le sens Espagne-France que les embouteillages ont été les plus importants : difficile d'évaluer le nombre de participants à l'opération escargot, mais la direction générale du trafic du gouvernement basque a compté jusqu'à 16 kilomètres de bouchon sur l'autoroute Ap8, à Irun, avant le péage de Biriatou.

Les forces de l'ordre ont déployé un important dispositif pour éviter tout blocage de l'autoroute. Les véhicules ont fait l'objet de contrôles de police systématiques, et la ertzaintza, police de la communauté autonome basque, a fait dévié de nombreux véhicules vers des itinéraires secondaires. 

Les forces de l'ordre ont déployé un important dispositif pour éviter tout blocage - Radio France
Les forces de l'ordre ont déployé un important dispositif pour éviter tout blocage © Radio France - Andde Irosbehere
  - Radio France
© Radio France - Andde Irosbehere

A partir de 20h, le trafic a commencé à se fluidifier à nouveau. La circulation retourne à la normale progressivement ce soir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu