Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Cent ans après la bataille de Verdun

Black M à Verdun : l'Etat prêt à mettre "les moyens pour sécuriser" un éventuel concert indique François Hollande

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine
Verdun, France

Interrogé ce mardi sur la polémique Black M à Verdun, François Hollande assure que l'Etat sécuriserait le concert si le maire renonçait à annuler l'événement. Et les subventions promises seraient maintenues. Le rappeur devait chanter le 29 mai à Verdun, en marge des commémorations du centenaire.

François Hollande participera le 29 mai à une cérémonie à Verdun.
François Hollande participera le 29 mai à une cérémonie à Verdun. © Maxppp -

Une semaine après le début de la polémique Black M, le président de la République a pris à son tour la parole dans ce débat où s'opposent organisateurs des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun, municipalité de Verdun, extrême-droite et défenseurs de la liberté d'expression.

François Hollande était l'invité de la matinale d'Europe 1. Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach, il relève d'abord "les pressions inouïes de violence et de haine" dont le maire de Verdun Samuel Hazard a été la cible. Le rappeur Black M devait donner un concert au soir du 29 mai, à l'issue des commémorations de la bataille de Verdun auxquelles prendront part le chef de l'Etat et la chancelière allemande Angela Merkel. Un choix critiqué notamment par la droite et l'extrême-droite, qui s'indignaient de certaines paroles du chanteur. Vendredi, Samuel Hazard a annoncé l'annulation du concert, notamment pour éviter des "troubles à l'ordre public".

Si le maire voulait - c'est à lui d'en décider - eh bien l'Etat mettrait les moyens pour sécuriser le concert" François Hollande

"C'est sa seule décision", relève le président de la République. Mais l'Etat est prêt à mettre "les moyens pour sécuriser un éventuel concert, si celui-ci était finalement organisé (...) Et de toute façon, les subventions qui avaient été promises pour ce spectacle ou pour d'autres seraient maintenues". Pourtant, jeudi 12 mai, la mission du Centenaire, dans laquelle l'État est présent, avait décidé de ne pas accorder à la municipalité une subvention de 67.000 euros demandée pour le concert. Samuel Hazard, dans un entretien au Républicain Lorrain vendredi 13 mai, affirmait également qu'il s'était senti bel et bien lâché dans cette affaire : "On voit bien, que dès lors qu’il y a une polémique vous vous retrouvez tout seul."

Le maire de Verdun ne revient pas sur l'annulation

En fin de matinée, ce mardi, le maire de Verdun Samuel Hazard a répondu qu'il ne revenait pas sur l'annulation du concert.

L'intervention de François Hollande en vidéo :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess