Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Blocage des universités : le président de Tolbiac fait appel aux CRS

mercredi 11 avril 2018 à 10:53 - Mis à jour le mercredi 11 avril 2018 à 12:23 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Le président de l'université Panthéon-Sorbonne (Paris-1), Georges Haddad avait fait appel lundi aux forces de l'ordre pour débloquer Tolbiac dans le 13e arrondissement de Paris. "Aucune intervention n'est prévue pour l'heure" précise ce mercredi la préfecture de police.

Université de Tolbiac
Université de Tolbiac © AFP - Leemage

Paris, France

Comme le président de l'université de Nanterre, le président de Paris-1, l'université Panthéon-Sorbonne, avait lui aussi fait appel aux forces de l'ordre lundi dernier. Il avait demandé l'intervention des CRS pour débloquer son université située dans le 13e arrondissement de Paris mais la préfecture de police de Paris indique qu'elle n'avait pas donné suite à cette demande. Elle précise ce mercredi "qu'aucune nouvelle demande ne lui a été adressée" et qu'il n'y a "pas d'intervention des forces de l'ordre prévue pour l'heure".

La ligne rouge a été franchie" - Georges Haddad

Tolbiac est occupée depuis le 26 mars 2018. Le président Georges Haddad considère qu'aujourd'hui "la ligne rouge a été franchie".

La découverte dimanche de cinq cocktails Molotov dans l'université et la gravité des violences qui ont eu lieu à Tolbiac dans la nuit du 6 au 7 avril ne permettent plus d'assurer la sécurité des personnes, affirme le président de l'université.

Il a donc demandé au préfet de police "son concours pour rétablir le fonctionnement habituel" de Tolbiac. Il a informé les étudiants, le personnel administratif et les enseignants-chercheurs de sa démarche. 

Pas de cours à Tolbiac

Rassemblement devant Tolbiac ce mercredi matin. - Radio France
Rassemblement devant Tolbiac ce mercredi matin. © Radio France - Maxime Fayolle

L'université a indiqué sur twitter que les centres de l'université étaient fermés jusqu'au 20 avril pour le centre Saint-Charles, jusqu'à nouvel ordre pour le centre Pierre-Mendès-France.

Une plainte a été déposée par le président de l'université

Georges Haddad a aussi porté plainte "pour les infractions commises" à l'occasion de l'occupation de Tolbiac.

Des échauffourées avaient éclaté vendredi soir devant l'université. Des jeunes casqués, armés notamment de battes de baseball, ont lancé des projectiles contre les occupants du site, où se trouvaient près de 300 personnes. Les incidents n'avaient fait aucun blessé et ils avaient duré moins d'un quart d'heure. Six personnes avaient été interpellées. Elles seront jugées en septembre.

La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, avait réagi sur twitter mardi.