Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bloctel, le nouveau système de lutte contre le démarchage téléphonique, est lancé ce mercredi

mardi 31 mai 2016 à 18:29 Par Cloé Magister, France Bleu Limousin

Pour lutter contre le démarchage téléphonique, le gouvernement vient de créer un nouveau service : Bloctel. Il interdira dès le 1er juin aux entreprises d'appeler chez des particuliers pour vendre des produits ou faire de la publicité.

L'inscription sera valable 3 ans et renouvelable gratuitement
L'inscription sera valable 3 ans et renouvelable gratuitement © Maxppp - Julio Pelaez

Si vous avez un téléphone fixe à la maison, vous connaissez sûrement ce terrible dilemme : la sonnerie retentit et c'est peut-être important, mais vous hésitez à répondre. Vous pensez que "c'est sûrement de la pub"... Et bien souvent, vous avez raison, c'est effectivement de la pub...

Mais à partir du 1er juin, vous pourrez en finir avec ces dilemmes. Il vous sera possible de vous inscrire gratuitement via internet sur le registre d'opposition au démarchage téléphonique, Bloctel. Il s'agit en fait d'une liste rouge : après votre inscription, les démarcheurs ont un mois pour vous rayer de leurs listes d'appel. Si la prospection continue, il sera possible de remplir un formulaire de réclamation.

Le démarchage autorisé dans certaines circonstances

Néanmoins, le démarchage restera autorisé dans des cas particuliers, et notamment "en cas de relations contractuelles préexistantes", avec votre banque par exemple, qui pourra continuer à appeler pour formuler des offres. Le démarchage téléphonique sera également possible par des instituts de sondage, des associations à but non lucratif ou bien pour vendre des abonnements pour des journaux.

Pour autant, les spams vocaux ou les SMS ne sont pas concernés par l'initiative : ils ont déjà leur propre numéro de signalement et doivent être renvoyés par SMS au 33 700.

75.000 euros d'amende

Pour Alain Praud, vice-président de l'association de consommateurs UFC que Choisir en Haute-Vienne, c'est une bonne nouvelle. Il explique qu'"il est anormal que tout le monde soit dérangé pendant l'heure de midi ou le soir par des sociétés qui font de la prospection".

A la différence de l'ancien service, Pacitel, peu contraignant et donc pas vraiment efficace, Bloctel devrait enfin débarrasser des vendeurs par téléphone... C'est en tout cas ce que pense Alain Praud : "Je pense que ça va marcher, parce qu'il va y avoir des sanctions assez lourdes. Si vous êtes inscrit et que vous continuez à avoir des appels au bout d'un mois, la répression des fraudes pourra intervenir et infliger de lourdes amendes". Les entreprises qui ne respecteraient pas le listing Bloctel encourent jusqu'à 75 000 euros d'amende.