Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Insulté et menacé dans la rue, le Père Noël de la ville de Blois démissionne

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu Berry, France Bleu Orléans

L'histoire est aussi incroyable que désolante, le Père Noël de la ville de Blois a démissionné samedi dernier parce qu'il n'en pouvait plus d'être insulté et même menacé dans la rue par des pères ou des mères de famille, sous les yeux des enfants.

Le Père Noël de Blois a le sourire mais c'était avant sa démission
Le Père Noël de Blois a le sourire mais c'était avant sa démission - Père Noêl

Il était le Père Noël de la ville de Blois depuis le 8 décembre et il devait endosser la houppelande rouge jusqu'au 24 décembre. Mais sa patience n'a tenu que cinq jours. Le samedi 12 décembre, il a présenté sa démission à son employeur, écœuré par la réception de certains Blésois dans la rue comme le relate la Nouvelle République. Et à ce jour, le Père Noël est donc redevenu un demandeur d'emploi comme les autres, comme il l'était avant d'être embauché par la ville. 

Sale con de Père Noël, t'es une ordure

Appelons-le Étienne, il avait déjà été le Père Noël de Blois en 2018, et il l'avait été pour une association en 2019. Il a donc l'habitude de jouer les Pères Noël chaque année. Mais jamais il n'avait reçu un accueil aussi peu amical dans la rue. "Cela n'a été qu'une pluie d'insultes sans cesse" dit-il "sale con de Père Noël, t'es une ordure, retourne au Pôle Nord, et tout cela devant les enfants dont certains pleuraient". Le Père Noël pense que les gens n'ont pas supporté qu'il leur demande de respecter les gestes barrière, par exemple ne pas approcher les enfants à moins d'un mètre, ne pas les prendre sur les genoux, et ne pas leur distribuer de friandises. Son témoignage est édifiant.

Le Père Noël témoigne des insultes qu'il a dû subir dans le centre ville de Blois

La ville de Blois n'a pas encore réagi aux sollicitations de France Bleu Touraine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess