Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Blond : Le restaurant "Chez Boulette" change de propriétaire mais garde la même recette, celle de la simplicité !

mardi 12 mars 2019 à 5:36 Par Delphine-Marion Boulle, France Bleu Limousin

C'est une véritable institution à Blond en Haute-Vienne. Le restaurant "Chez Boulette" change de propriétaire. Jean-Claude Prévost a décidé de prendre sa retraite. Il passe la main à Thierry Léger auquel il apprend patiemment les recettes qui ont fait son succès, comme sa fameuse terrine.

A Blond, "Boulette" a décidé de passer la main à Thierry Léger après plus de 30 ans en cuisine.
A Blond, "Boulette" a décidé de passer la main à Thierry Léger après plus de 30 ans en cuisine. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Blond, France

Le lieu est connu en Haute-Vienne et bien au delà, le restaurant "Chez Boulette" à Blond change de propriétaire. Après 30 ans en cuisine, Jean-Claude Prévost, surnommé "boulette" a décidé de passer la main à Thierry Léger qui compte bien garder les recettes qui ont fait la renommée du lieu, dont l'emblématique terrine. 

"Vous voulez goûter ? Venez", lorsque l'on parle de sa fameuse terrine à Jean-Claude Prévost, il nous entraîne immédiatement dans sa cuisine. La terrine, est déjà sortie, la baguette de pain aussi et quelques secondes plus tard il ne reste plus qu'à déguster ! "Boulette" l'assure, dans sa terrine, il n'y a que des bonnes choses "La recette, c'est celle de ma mère : que du porc ! Gorge, poitrine, foie, épaule, épices ... et des trompettes de la mort ! ". C'est LA recette emblématique de son restaurant "Chez Boulette", d'ailleurs Jean-François, habitué depuis trois décennies renchérit "La terrine ? elle est connue mondialement ! "

Thierry Léger qui s'apprête à prendre la succession l'a constaté : "Pour le premier mois j'ai eu beaucoup de gens venus de l'extérieur, de la Creuse, de l'Indre et des gens qui sont habitués qui viennent de Bordeaux, de Paris aussi" 

Thierry Léger, le successeur compte bien faire du "Boulette"

Car bientôt, ce ne sera plus Jean-Claude, mais Thierry Léger qui  préparer cette fameuse terrine . "Boulette" comme on le surnomme ne sera plus derrière ses fourneaux et ça va laisser un vide avoue Jean-François. "Il faut espérer que la personne qui sera derrière soit comme Boulette, face la même chose que lui !". Un message bien reçu par son successeur Thierry Léger qui a déjà enfilé son tablier: "Il faut faire ... du Boulette quoi ! La terrine Boulette, le gratin Boulette. C'est vraiment la boulette de mon enfance quelque part, ma grand-mère cuisinait de la même façon". Mais le nouveau maître des lieux, boucher-charcutier de formation, compte bien ajouter sa touche: "Je vais changer quelques petites choses, ce qui est normal, je vais mettre plus de poisson par exemple et développer les entrées mais je vais garder les même bases que lui ! "

Une retraite méritée après plus de 30 ans derrière les fourneaux ! 

Jean-Claude Prévost, va lui, rendre son tablier, après plus de 30 ans passé en cuisine, et derrière le comptoir. Même s'il avait hâte d'être à la retraite il a comme un pincement au cœur: "J'ai attendu que madame soit en retraite pour pouvoir libérer mon affaire" lance-t-il en regardant "Patou" sa serveuse, devenue depuis, sa femme ! De l'autre côté du comptoir William est heureux pour le couple, et la retraite est mérité : "Oh oui ! ça va le changer, ça va le reposer un peu ! Je crois qu'il a fait son temps" lance-t-il moqueur au patron. 

Je connais mieux Collioure qu'Aubusson" - Jean-Claude Prévost dit "Boulette" 

Du temps, "Boulette" va en avoir et il a déjà des projets, notamment visiter le coin parce que comme l'avoue "Patou" : "on ne connaît pas vraiment ce qui est autour de chez nous". Jean Claude Prévost résume la situation "je connais mieux Collioure qu'Aubusson". Alors il a déjà une petite idée comme première destination, le Lac de Vassivière, il l'a découvert pour la toute première fois l'été dernier.