Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bollène augmente à 500 euros l'amende pour dépôt d'ordures sauvage

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le maire de Bollène (Vaucluse) sanctionne d'une amende de 500 euros ceux qui abandonnent un canapé, un réfrigérateur ou des gravats sur la voie publique. Des enquêtes de voisinage et des caméras itinérantes identifieront les pollueurs.

A Bollène (Vaucluse), le dépot sauvage de déchets est sanctionné par une amende de 500 euros
A Bollène (Vaucluse), le dépot sauvage de déchets est sanctionné par une amende de 500 euros © Radio France - Tony Selliez

Bollène sanctionne plus durement les dépôts sauvages de déchets. La loi prévoit une amende de 68 euros mais Anthony Zilio a décidé d'augmenter l'amende à 500 euros pour les particuliers qui jettent réfrigérateur et canapé n'importe où, comme pour les professionnels qui abandonnent leurs gravats ou déchets verts. La police municipale fouille les déchets pour identifier les pollueurs. Des caméras vidéo itinérantes sont déplacées pour traquer les contrevenants. Le maire a monté l'amende à 500 euros pour régler les frais d'intervention des services municipaux de voirie.

500 euros d'amende pour les déchets abandonnés

Anthony Zilio, le nouveau maire divers gauche, a pris cette décision car il est agacé de voir que la justice relativise toujours la pollution et le coût de ces dépôts sauvages de déchets : "J'ai souhaité prendre un acte très fort, une sanction-forfait de 500 euros quel que soit le déchet laissé dans la rue. 500 euros parce que souvent quand on dépose plainte, le procureur considère qu'à un moment donné le Bollénois a fait l'effort de venir à proximité d'une poubelle ou d'un conteneur. Or nous considérons que l'intervention des équipes de voirie a un coût pour le contribuable et ce n'est pas normal que les contribuables payent pour ceux qui mettent à côté de la poubelle." 

La police fouille les déchets

Anthony Zilio prévient que la police municipale enquête pour localiser les pollueurs : "Nous avons déjà sensibilisé ceux dont nous avons retrouvé l'adresse pour leur dire que désormais il y a une amende à 500 euros mais aussi de la vidéo-surveillance et de la recherche d'identité avec des enquêtes de voisinage pour lutter contre les dépôts sauvages".

Réparer puis poser des caméras itinérantes

La vidéosurveillance de Bollène servira à traquer les pollueurs. Anthony Zilio précise qu'il va "d'abord remettre la vidéo-surveillance parce que mon prédécesseur (Marie Claude Bompard, la maire ligue du Sud battue en 2020) nous a laissé 17 caméras qui ne fonctionnent plus. Nous allons installer des caméras itinérantes qui filmeront des personnes ou des camions qui vident leurs déchets de façon sauvage".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess