Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Bons d'achat, verbalisations, stock de masques : Éric Piolle fait le point sur le coronavirus à Grenoble

-
Par , France Bleu Isère

Trois semaines de confinement déjà, et les villes s'organisent pour continuer à faire fonctionner leurs services publics. En Isère, Grenoble fait face à la situation explique son maire Éric Piolle, qui faisait ce lundi un état des lieux dans la capitale des Alpes.

Éric Piolle, maire de Grenoble
Éric Piolle, maire de Grenoble © Radio France - France Bleu Isère

Sur neuf contrôles, on compte une personne verbalisée

Au bout de trois semaines de confinement, certains n'ont toujours pas compris la discipline collective qui s'impose à tous, c'est le premier constat. Les contrôles à Grenoble par la police municipale, il y en a presque un millier de manière hebdomadaire. Cette dernière semaine par exemple, 944 contrôles, dont 102 verbalisations ont eu lieu à Grenoble. "Une personne sur 9, c'est beaucoup quand même !" constate Éric Piolle.

Du cash pour les commerçants

Des bons d'achats pour garantir "du cash" aux commerçants de chez nous. D'ici quelques jours, une plateforme sera mise en ligne et permettra de faire des achats "en avance" auprès de vos commerçants favoris à Grenoble. Coiffeurs, libraires, magasins de prêt-à-porter : prenez de l'avance en achetant maintenant, vous serez ainsi les premiers à profiter de ces commerces au moment du déconfinement et pour les professionnels, c'est du "cash" dans la  trésorerie.

Accueil des sans-abri pour les confiner

L'accueil des sans-abris est aussi une nécessité pour garantir un vrai confinement pour tous. A Grenoble, deux hôtels ont été dédiés à l'accueil des sans-abris et des personnes à la rue. "Mais ce n'est pas encore suffisant pour mettre tout le monde à l'abri" constate le maire de Grenoble. 

Les masques : un mois de stock dans les services publics à Grenoble

À propos des masques, maintenant que le port du masque est recommandé pour tout le monde, Éric Piolle estime que le stock grenoblois, de plus ou moins 5000 masques, permet aujourd'hui de voir venir. "On a à peu près un mois de stock devant nous pour le besoin des services publics municipaux. J'encourage chacun à en utiliser, même des masques en tissu faits maison, c'est mieux que rien. Mais il s'agit de bien les manier, de ne pas s'exonérer des gestes barrières et de la distanciation sociale".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu