Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A bord du Queen Mary 2 : à la passerelle avec le commandant

-
Par , France Bleu Loire Océan
Saint-Nazaire, France

C’est de cet espace avec une vue imprenable sur l’océan que le commandant Christopher Wells et ses officiers pilotent le paquebot. Un havre de paix situé au 12e pont à l’avant du navire.

Havre de paix à bord du Queen Mary 2
Havre de paix à bord du Queen Mary 2 © Radio France - Anne Patinec

Quand il reçoit vers 16h à la passerelle, le commandant Christopher Wells accueille ses hôtes en uniforme, une tasse de thé à la main. So British... Dès qu’on l’interroge sur "son" paquebot, l’homme est intarissable. Il a suivi sa construction à Saint-Nazaire pendant 18 mois en tant que commandant en second. Et depuis quelques années, il en est l’un des commandants qui arpentent les océans à bord du navire.

Christopher Wells le commandant du Queen Mary 2
Christopher Wells le commandant du Queen Mary 2 © Radio France - Anne Patinec

La passerelle, c’est mon havre de paix. Je pilote lors des manœuvres délicates, comme lors de l’entrée dans la forme Joubert à Saint-Nazaire. C’était un moment incroyable, très fort. Même si j’étais très concentré, j’étais impressionné de voir la foule et d’entendre les cris et les applaudissements" - Christopher Wells, le commandant du Queen Mary 2

Havre de paix

Le calme qui règne à bord de la passerelle est frappant par rapport à la ruche qu’est le bateau. Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, trois officiers sont à leur poste, jumelles à portée de main. Ils repèrent le moindre bateau à l’horizon, souvent des cargos. Régulièrement, ils aperçoivent aussi des dauphins, des baleines. En cas de brouillard comme en ce jeudi, ils actionnent régulièrement la corne de brume tandis que le paquebot file, imperturbable, à plus de 40 km/h. Le commandant n'intervient que dans les moments délicats ; le reste du temps, il gère la vie à bord, l'équipage, et reçoit les passagers lors de cocktails.

Vue du plancher de la passerelle, on est haut sur l'eau
Vue du plancher de la passerelle, on est haut sur l'eau © Radio France - Anne Patinec

Il y a une quinzaine de jours, le Queen Mary 2 a aussi secouru un skipper en difficulté sur son petit voilier dans la tempête. Le navigateur, âgé de 73 ans, a trouvé refuge à bord du géant des mers après qu’on lui a envoyé un canot de sauvetage. Et le retraité a particulièrement apprécié le luxe du bateau après ses mésaventures maritimes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess