Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement à Bordeaux : au marché de Brienne, les grossistes et restaurants s'interrogent sur leurs stocks

-
Par , France Bleu Gironde

Les restaurants ont fermé ce jeudi soir, à cause du reconfinement dû à la crise de la Covid-19, et certains n'ont pas pu écouler tous les stocks qu'ils avaient. Le même problème se pose pour les grossistes, notamment ceux qui tournent à plein régime au marché de Brienne, à Bordeaux.

Le marché de Brienne à Bordeaux.
Le marché de Brienne à Bordeaux. © Radio France - Yvan Plantey

Le confinement nouvelle mouture est donc de retour en France et donc en Gironde. Toutes les écoles de France restent ouvertes, mais les commerces non essentiels, ainsi que les bars et les restaurants ont fermé ce jeudi soir. "C'est une mise à mort", explique le chef bordelais Philippe Etchebest. Les restaurants comme les grossistes vont avoir de la marchandise sur les bras.

On ne va rien jeter [...] et on va en donner aux associations comme la Banque alimentaire - Julien Colas, directeur régional du grossiste Pomona Terre Azur

C'est le cas de Pomona Terre Azur, un grossiste qui emploie 110 salariés au marché de Brienne à Bordeaux. Pour le mois qui vient, il va diviser son "chiffre d'affaires mais on ne va rien jeter pour autant, on va en donner aux associations comme la Banque alimentaire ", explique son directeur régional Julien Colas. Ce grossiste livre la majeure partie de ses produits à des restaurateurs.

L'humour comme argument commercial

Les patrons de chez Babette, un restaurant près du marché de Brienne, ont annulé toutes leurs commandes. Leurs frigos étaient encore bien remplis à quelques heures du reconfinement. Pour le dernier repas, il a fallu innover pour remplir la salle, comme avec cette pancarte à l'entrée.

Les patrons de Chez Babette ont tout tenté pour vider leur frigo avant le reconfinement.
Les patrons de Chez Babette ont tout tenté pour vider leur frigo avant le reconfinement. © Radio France - Yvan Plantey

Mais aussi le "plat du jour que nous proposons, à savoir du pangolin grillé, fraîchement venu d'Asie. Je pense que les gens vont se ruer dessus !", sourit le chef. Il assure que tout ce qui n'a pas été cuisiné hier soir, sera réutilisé dans les petits déjeuners de l'hôtel, "même le poisson ! C'est très bon au petit-déjeuner !", précise-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess