Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements désormais en vigilance orange
Société

Bordeaux : des améliorations timides à l'Ehpad Terre-Nègre, trois ans après une grève de 39 jours

-
Par , France Bleu Gironde

L'Ehpad Terre-Nègre de Bordeaux a inauguré un nouvel espace d'habitation. Le pavillon "Gauthier", entièrement rénové, accueille 48 résidents. Mais malgré les efforts menés par la direction, la situation n'est toujours pas optimale ni pour les résidents, ni pour le personnel selon les syndicats.

Depuis l'arrivée d'Emmanuel Chignon à la direction de l'Ehpad, le dialogue social est apaisé.
Depuis l'arrivée d'Emmanuel Chignon à la direction de l'Ehpad, le dialogue social est apaisé. © Radio France - Marine Protais

Bordeaux, France

L'Ehpad Terre-Nègre de Bordeaux veut améliorer le bien-être de ses résidents. 48 d'entre eux - sur les 400 que compte l'établissement - vivent désormais dans un pavillon entièrement rénové, inauguré ce jeudi. Ces personnes, âgées ou en situation de handicap, ont quitté leur bâtiment du XIXe siècle pour s'installer dans cet espace réaménagé, quelques mètres plus loin, en plein milieu du parc de deux hectares. Mais malgré les efforts menés par la direction dans cette maison de retraite, la situation n'est toujours pas optimale, expliquent les syndicats, trois ans après une grève de 39 jours du personnel.

Les chambres sont individuelles et les douches séparées. Au premier abord, c'est un luxe pour les résidents. Mais le pavillon cache de nombreux petits dysfonctionnements selon Josiane Sagaspe, déléguée CGT du personnel. 

"Je pense que ça a été fait à la va-vite. Il y a des volets qui ne s'ouvrent pas, des portes de placards qui se défoncent. "

Pour elle, c'est tout un tas de "petits combats" encore à mener.

Un manque d'effectifs criant

Depuis des années, il y a, selon elle; un manque d'effectifs. A l'automne 2016, une grève de 39 jours avait paralysé l'établissement. Depuis, un nouveau directeur a été nommé. Le dialogue social s'est apaisé. Mais les conditions de travail des salariés ne se sont pas vraiment améliorées. "Le personnel est épuisé, déplore la déléguée du personnel. C'est très dur et c'est quotidien. Le soir, on est deux pour coucher une quarantaine de résidents, voire plus.

Du côté de la direction, Emmanuel Chignon, reconnaît "un manque d'aide-soignants au niveau national. Mais si on compare Terre-Nègre aux autres Ehpad du territoire, on a les mêmes ratios d'aide-soignants." Le directeur de Terre-Nègre promet "faire au mieux" avec les dotations qui lui sont "octroyées".

Depuis deux ans et demi, des efforts ont été faits. Reste à savoir s'ils seront suffisants. Une grève nationale du personnel dans les Ehpad est prévue le 1er juillet 2019. L'intersyndicale de Terre-Nègre n'a pas encore décidé si elle y participera.