Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

TÉMOIGNAGES - Ces footballeuses bordelaises marquent contre leur camp pour éviter une amende

-
Par , France Bleu Gironde

A cause du quota de joueuses mutées, les footballeuses des Coqs Rouges de Bordeaux sont obligées de perdre leurs matchs de championnat de Départementale 2 pour éviter des amendes.

Les footballeuses des Coqs rouges pendant un entraînement à Gradignan.
Les footballeuses des Coqs rouges pendant un entraînement à Gradignan. © Radio France - Fanny Ohier

Gironde, France

Pour se remplumer, la section féminine des "Coqs rouges" a dû recruter 30 nouvelles joueuses en début de saison. Deux seulement restaient de la saison dernière. Mais les nouvelles sont considérées comme des "mutées" d'autres clubs et tombent sous le coup du règlement de la Fédération de football : pas plus de six mutées par équipe sur le terrain. Le club risque une amende de 70 euros par tête. L'autre alternative pour les footballeuses c'est de saboter leurs matchs de championnat de Départementale 2. Ce qu'elles ont fait trois fois. 

Cinq minutes avant la fin du match, au signal de leur coach "Bonsoir Clara", la goal Clara se met en retrait, les joueuses de son équipe se tournent vers elles... Et enchaînent les buts contre leur camp jusqu'à faire gagner l'autre équipe. Un crève-cœur pour Samia, footballeuse depuis sept ans. 

La première fois qu'on l'a fait, on était plusieurs à avoir les larmes aux yeux... Ce n'est pas ça le football, c'est gagner, c'est fêter sa victoire ! — Samia 

Mais pour Anaïs, capitaine des Coqs rouges, elles n'ont pas le choix, elles ont été obligées d'accepter les joueuses d'autres clubs. _"Le football féminin au plus bas niveau est très mouvant",  les équipes se font se défont d'une saison à l'autre et elles passent souvent d'un club à un autre. "Cette règle bloque plus qu'elle n'encourage le foot féminin !,"_ lance Anaïs. 

Cette règle bloque plus qu'elle n'encourage le foot féminin ! — Anaïs 

Pour Guillaume Bogvad, le coach de l'équipe, le règlement de la Fédération est inadapté aux équipes de foot féminines amatrices.  "C'est une règle pour l'élite, elle sert à éviter le pillage de joueurs entre clubs. Pour nous, la question ne se pose pas !" Le club a tenté de trouver des solutions avec la Ligue qui leur a répondu que le règlement ne pouvait pas être adapté. Après trois matchs volontairement perdus en championnat, les joueuses se retirent donc de la compétition jusqu'à la saison prochaine. D'ici là, Arielle Piazza, adjointe aux sports à la ville de Bordeaux a promis de réunir les clubs féminins de foot lundi prochain pour en discuter. Le coach des Coqs Rouges a quant à lui indiqué qu'il n'avait pas encore avoir reçu cette invitation de la mairie. Le cas de cette équipe n'est pas isolé, précise Guillaume Bogvad. 

"On avait les larmes aux yeux quand on a dû marquer contre notre camp la première fois" Samia footballeuse depuis sept ans

Choix de la station

France Bleu