Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bordeaux dit non à la publicité sur les trottoirs

mercredi 3 janvier 2018 à 18:37 Par Aurélie Bambuck, France Bleu Gironde et France Bleu

La mairie de Bordeaux a pris un arrêté municipal ce mercredi pour interdire la publicité sur les trottoirs. Alain Juppé espère ainsi contrer le décret publié le 22 décembre et qui désignait Bordeaux comme ville test avec Nantes et Lyon.

Les publicités resteront sur les panneaux à Bordeaux
Les publicités resteront sur les panneaux à Bordeaux © Radio France - Aurélie BAMBUCK

La ville de Bordeaux ne veut pas de publicité sur ses trottoirs.Un décret du 22 décembre devait donner le coup d'envoi d'une expérimentation de publicité sur les trottoirs de la capitale girondine.  Nantes et Lyon sont les deux autres villes candidates désignées. Mais le maire de Bordeaux a pris ce mercredi un arrêté pour interdire ce genre de publicité.

On s'est retrouvé dans la liste des villes tests sans être contacté. Ça n'est pas neutre, Bordeaux accueille 6 millions de touristes, c'est une ville avec le vent en poupe, c'est intéressant commercialement. Si on aime bien que Bordeaux soit un laboratoire de plein de choses, on aime bien décider de quelle expérience il est question, nous ne sommes pas favorables à cette expérimentation. — Jean-Louis David, adjoint au maire en charge de la vie urbaine

Un arrêté pour contrer un décret

En prenant un arrêté municipal, Alain Juppé espère contrer le décret pour empêcher la publicité de fleurir sur le sol de la capitale girondine. Prise d'effet au 1er janvier 2018. Les Bordelais saluent cette décision.

Pour rester attractive, Bordeaux doit être esthétique. C'est déjà difficile de limiter ce qu'il y a, donc ça n'est pas la peine d'en rajouter. —parole de Bordelais

Réactions des bordelais à l'interdiction de la publicité sur les trottoirs