Société

Bordeaux est-elle une "smart city" ?

Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Gironde samedi 4 avril 2015 à 3:12

Forum smart city Bordeaux au Palais de la Bourse
Forum smart city Bordeaux au Palais de la Bourse © Radio France

Le premier forum "smart city" a eu lieu à Bordeaux. Un concept innovant, déjà suivi dans la métropole et en bonne voie pour le futur. Retour sur cet évènement international.

Une smart city c'est une ville qui suit un développement urbain capable de répondre aux besoins des différents acteurs de sa région. En matière de développement durable, de gouvernance participative, d'intégration des nouvelles technologies liées à l'information et la communication (NTIC). Il s'agit d'utiliser le numérique au service des citoyens . Smart city c'est un concept marketing, adapté pour les villes.

Carlos Moreno est conseiller scientifique pour Cofely Ineo (GDF Suez) et spécialiste de ce concept de "smart city". Selon lui, ce concept à l'origine initié notamment par l'ancien président américain, Bill Clinton , peut tout à fait coller à l'identité de la ville de Bordeaux.

Carlos Moreno, conseiller scientifique pour Cofely Ineo (GDF Suez), spécialiste des "Smart Cities" - Radio France
Carlos Moreno, conseiller scientifique pour Cofely Ineo (GDF Suez), spécialiste des "Smart Cities" © Radio France - Yassine Khelfa

"Une ville intelligente, astucieuse, dans laquelle on est capable de trouver des moyens pour mieux vivre ensemble"

Le maire de Bordeaux veut attirer plus de 250.000 nouveaux habitants à Bordeaux d'ici à 2030. Et avec Paris-Bordeaux en 2 h 07 d'ici quelques temps, il faut "préparer la ville à accueillir les potentiels nouveaux venus dans la métropole" . D'où la présence de système de paiement sans contact, d'une importance accordée au numérique, avec la semaine digitale notamment. Sans compter les démarches écologiques avec la sortie de terre de projets immobiliers de type éco-quartier comme "Ginko" ou encore le projet éco-quartier du Bassin d'Arcachon.

Une ville citoyenne

La métropole bordelaise met tout en oeuvre pour rendre le citoyen plus engagé dans la vie de la cité . Et c'est là un des objectifs premiers d'une smart city. À savoir de créer de la participation citoyenne . Un attachement partage par Alain Turby , maire de Carbon-Blanc et délégué au numérique pour Bordeaux Métropole.

Alain Turby, délégué au numérique pour Bordeaux Métropole et maire de Carbon-Blanc - Radio France
Alain Turby, délégué au numérique pour Bordeaux Métropole et maire de Carbon-Blanc © Radio France - Yassine Khelfa

"Notre démocratie est malade. (...) il faut multiplier les points d'expressions citoyennes"

Bordeaux French Tech et Smart city sont liés

Agnès Grangé représente les grands groupes dans la gouvernance de Bordeaux French Tech et pour elle, la démarche smart city est un prolongement des actions déjà réalisées à l'aide du label attribué à la métropole . Une manière pour elle de créer des emplois.

Agnès Grangé - Radio France
Agnès Grangé © Radio France - Yassine Khelfa

"Comment on utilise le numérique pour garder la qualité de vie du territoire (...) rendre la vie plus facile, plus pratique"

Une manière de faciliter la vie du citoyen

Exemple concret avec le cas de la Poste, Agnès Grangé a une double casquette puisqu'elle est aussi déléguée régionale du groupe La Poste . Et selon elle, l'arrivée du smartphone et du digital dans les bureaux de la Poste facilitent l'action de l'usager . "Il va arriver au bureau de poste, le guichetier va tout gérer grâce au smartphone, scanner sa carte d'identité etc."

"On va trouver comment une innovation ne restera pas une invention mais un usage dont tous le monde s'empare"